Getty Images

Barça : Le silence de Coutinho

Le silence de Coutinho

Le 21/12/2018 à 22:30Mis à jour Le 22/12/2018 à 13:22

LIGA - Après une année d’intégration au sein du FC Barcelone, Philippe Coutinho connaît sa première période creuse au Barça. Entre un temps de jeu restreint et des statistiques moins fringantes qu’à ses débuts, le Brésilien semble arriver à la croisée des chemins entre la réussite et l’échec. Verdict imminent ?

Une passe décisive puis le néant. Au moment de batailler dur contre l’Inter pour l’acquisition d’une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions 2018-2019, Philippe Coutinho ne s’attendait sans doute pas à connaître une pareille disette. Ce 6 novembre 2018 à 22h37, le Brésilien sert son compatriote Malcom à la suite d’une longue chevauchée en contre-attaque ponctuée d'un but (0-1, 82e).

Grâce à cela, Coutinho délivre son coéquipier d’une malédiction : celle de n’avoir pas encore marqué en match officiel sous le maillot du FC Barcelone. Et depuis cette soirée, la malédiction s’est abattue sur Coutinho, incapable de faire grossir ses statistiques.

160 millions d’euros dans le placard

Pour l’ancien Nerazzurro en visite à San Siro, la soirée se termine sur un match nul avec l’égalisation de Mauro Icardi (1-1). Tout un symbole, puisque l’international argentin avait dû quitter le Barça en 2011 pour aller s’épanouir en Italie, où il est devenu l’un des meilleurs avants-centres de la planète. En ce qui concerne Coutinho, la trajectoire diffère même si l’étape blaugrana s’avère être également délicate.

Grand espoir auriverde au talent précoce, le garçon enchaîne l’Inter, Vasco de Gama puis l’Espanyol de Barcelone avant d’être racheté par Liverpool au club lombard en 2013. C’est chez les Reds que sa montée en puissance prend un tournant définitif : aux côtés de Luis Suárez, Coutinho devient l’un des meilleurs milieux offensifs du monde et tombe dans les filets du Barça en janvier 2018 pour la coquette somme de 160 millions d’euros (120 en cash et 40 en bonus).

Barcelona's Brazilian midfielder Philippe Coutinho (L) outruns Inter Milan's Uruguayan midfielder Matias Vecino during the UEFA Champions League group B football match Inter Milan vs Barcelona on November 6, 2018 at San Siro stadium in Milan.

Barcelona's Brazilian midfielder Philippe Coutinho (L) outruns Inter Milan's Uruguayan midfielder Matias Vecino during the UEFA Champions League group B football match Inter Milan vs Barcelona on November 6, 2018 at San Siro stadium in Milan.Getty Images

Et depuis ? Coutinho, spectateur d’un Barça éliminé en quart de finale de la Ligue des champions 2017-2018 après un scénario rocambolesque contre l’AS Rome (4-1, 0-3), obtient le titre honorifique de vice-champion d’Europe avec Liverpool, effectif dans lequel il était enregistré en début de la saison.

Aussi, l’international brésilien (45 sélections) réalise le doublé coupe-championnat avec le Barça, dont un combiné passe décisive-but lors de la manita infligée au FC Séville en finale de coupe du Roi (5-0). Un match où sa prestation fait office de succession prochaine à l’immense Andrés Iniesta, proche d’une sortie par la grande porte avec le Barça. Oui mais voilà, succéder au maître s’avère plus compliqué que prévu puisque Coutinho voit petit à petit son temps de jeu s’émietter.

" Je dois m’améliorer énormément pour atteindre le niveau d’Iniesta"

Victime d’une déchirure musculaire dans la foulée de la rencontre disputée contre l’Inter, Coutinho s’est absenté pendant trois semaines de compétition. Une période suffisante pour laisser à Ousmane Dembélé le temps de prendre le contrôle des opérations en tant que sergent d'un Barça dirigé par le général Messi.

Vidéo - Hutteau décrypte le cas Dembélé : Comment gérer un joueur talentueux mais indiscipliné

05:30

Spectateur pour assister à l’égalisation sur le gong de "Dembouz" contre l’Atlético de Madrid (1-1), Coutinho s’est remis en selle depuis décembre sans jouer un rôle prépondérant dans les rencontres auxquelles il a participé. À ses côtés, Dembélé fait fi des critiques sur ses retards à l’entraînement et enchaîne les grosses performances en Liga (une passe décisive contre Villarreal, un but et une passe décisive contre l’Espanyol) comme en Europe (une passe décisive contre le PSV, un but fantastique contre Tottenham). Comme quoi, rester dans l’ombre des projecteurs peut s’avérer nocif.

Bien entendu, il est nécessaire de nuancer ces propos car Philippe Coutinho Correia est encore loin d’être dans une situation d’échec au Barça, et ce malgré cette période compliquée sur le plan personnel. Son but inscrit en introduction de la démonstration de force du Barça face au Real dans le dernier Clásico (5-1) en est une preuve formelle.

Pourtant, Coutinho lui-même le sait : la route s’annonce longue puisque son contrat court jusque juin 2023. "Je travaille pour apprendre à chaque poste, expliquait le joueur en septembre dernier. Là où je me sens le plus à l’aise, c’est sur l’aile gauche parce que j’ai toujours joué de ce côté, que ce soit en ailier ou en milieu. Je cherche à m’adapter quoi qu’il arrive, mais je dois m’améliorer énormément pour atteindre le niveau d’Iniesta." Face à un quadruple vainqueur de la C1, Coutinho reste lucide et se tue à la tâche pour emprunter le sillage de la légende Don Andrés. Une attitude qui devrait finir par payer.

Vidéo - Barcelone - Coutinho flatté par les comparaisons avec Iniesta

01:27

Le soutien de Valverde

Disponible pour affronter le Celta de Vigo ce week-end avant la trêve de fin d’année, Coutinho peut compter sur l’appui d’un coach qui croit dur comme fer en ses qualités, et peu importe la concurrence de poids d’Ousmane Dembélé. "Je pense que Dembélé et Coutinho font partie des joueurs les plus déséquilibrants du monde, avouait Ernesto Valverde en conférence de presse dimanche dernier.

"C’est pour cela qu’ils font partie de cette équipe, j’attends toujours le meilleur d’eux-mêmes. Je comprends ces interrogations, mais c’est très loin d’être un problème pour moi d’avoir ces deux joueurs en ma possession, avait-il ajouté. Au contraire, c’est un avantage. Ils peuvent joueur ensemble, comme ils l’ont déjà prouvé cette saison." À Coutinho de démontrer que son savoir-faire est toujours intact pour s'installer dans la durée.

Coutinho celebrando su gol en Barcelona Real Madrid Clásico

Coutinho celebrando su gol en Barcelona Real Madrid ClásicoGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0