Getty Images

Levante-Real Madrid : Marcelo, un soldat qui peut encore servir le Real

Marcelo, un soldat qui peut encore servir le Real

Le 23/02/2019 à 18:23Mis à jour Le 23/02/2019 à 18:33

LIGA - Marcelo traverse sa saison la plus difficile au Real Madrid, qui reçoit Levante dimanche (20h45) lors de la 25e journée. Le latéral brésilien, annoncé avec insistance sur le départ en fin de saison, voit son temps de jeu diminuer depuis l'arrivée de Santiago Solari sur le banc merengue. Il est pourtant l'un des cadres dont la Maison Blanche a bien besoin en ce moment.

L'événement n'était pas passé inaperçu. Pour le déplacement du Real Madrid à l'Amsterdam ArenA, Santiago Solari avait décidé de laisser Marcelo sur le banc des remplaçants. Une première depuis près de quatre ans. Il fallait remonter au 10 mars 2015 et une rencontre face à Schalke 04 pour voir le Brésilien être absent du onze de départ madrilène pour un match de tour élimination directe en Ligue des champions, sans que cela soit lié à une blessure ou une suspension. Un choix purement sportif de l'entraîneur madrilène qui résumait assez bien la situation actuelle de Marcelo.

Solari avait préféré confier le poste d'arrière gauche à Sergio Reguilon. Ce n'était pas une première. Depuis qu'il a succédé à Julen Lopetegui sur le banc madrilène, le technicien argentin a fait du jeune défenseur issu de la cantera merengue un titulaire de sa défense. De là à imaginer Reguilon titulaire pour un rendez-vous si capital en Ligue des champions, une compétition où il totalisait 180 minutes de jeu avant ce déplacement à Amsterdam, il restait un pas difficile à franchir. En le franchissant, Solari a donné une autre dimension à la saison déjà bien compliquée de Marcelo.

Un rendement insuffisant

La décision de l'entraîneur du Real n'est pas illogique pour autant. Le latéral brésilien est très loin d'afficher son meilleur niveau cette saison, à l'image de sa prestation encore très décevante contre Gérone dimanche dernier (2-1). Il n'a pas cet apport offensif qui en a fait un élément incontournable du Real. Avec 3 buts et seulement 4 passes décisives, Marcelo n'affiche pas le rendement en attaque qui lui permet généralement de masquer ses absences défensives, toujours criantes cette saison. Le Brésilien pénalise davantage son équipe qu'il ne la bonifie dans ces conditions.

Marcelo semble aussi traîner son spleen sur le terrain. Les médias espagnols ne manquent jamais de rappeler qu'il souhaitait suivre son ami Cristiano Ronaldo à la Juventus l'été dernier. Et qu'il n'aurait pas été contre un départ cet hiver. Samedi, Telemadrid en a rajouté une couche, affirmant que le défenseur merengue avait rencontré ses dirigeants à deux reprises cette semaine pour leur réaffirmer sa volonté de quitter le Real après désormais plus de douze ans de bons et loyaux services pour la Maison Blanche.

L'odeur des grands rendez-vous

L'histoire d'amour entre le Brésilien et le club merengue pourrait finir mal. C'est la tendance compte tenu de la situation actuelle. Mais elle n'est pas définitive. Marcelo a déjà connu des passages à vide avec le Real les saisons passées. Le Brésilien a le plus souvent su s'en remettre et retrouver tout son impact pour les échéances les plus importantes. Justement, elles arrivent maintenant pour la formation madrilène, avec les deux duels face au Barça en Coupe du Roi et en Liga, et du 8e de finale retour de la Ligue des champions face à l'Ajax.

Marcelo, Semedo - Barcelona-Real Madrid - Copa del Rey 2018/2019 - Getty Images

Marcelo, Semedo - Barcelona-Real Madrid - Copa del Rey 2018/2019 - Getty ImagesGetty Images

Marcelo peut changer le visage de ce Real. Pas le Marcelo inoffensif et inattentif de la défaite face à Gérone (2-1). Mais le vrai Marcelo, celui qui étire les défenses adverses à force de multiplier les déboulés sur son côté gauche, celui qui est capable de délivrer des ballons de but ou de marquer avec son formidable pied gauche, celui qui sait communiquer son enthousiasme et sa volonté de vaincre à un groupe qui en manque parfois cruellement cette saison. Pour éviter que sa saison tourne au fiasco, le Real a grand besoin de ce Marcelo.

Le potentiel d'une cohabitation avec Vinicius Jr.

Le Brésilien a les clés. Dans l'attitude déjà. Si Solari peut donner l'impression d'avoir plombé Marcelo en le reléguant sur le banc, l'entraîneur madrilène s'est surtout donné les moyens de piquer son joueur au vif en le sortant de sa zone de confort. L'Argentin attend une réaction de son latéral gauche, qu'il considère toujours comme un maillon fort du Real. "Marcelo est notre vice-capitaine, un emblème du club qui met toujours le Real Madrid en avant et il s'entraîne bien, comme tous les joueurs. Je répète : c'est un très grand", avait-il insisté avant la victoire à Amsterdam.

L'autre clé est dans le jeu. Marcelo a toujours des relais privilégiés même s'il a perdu sa cible favorite avec le départ de Cristiano Ronaldo. Mais il pourrait en avoir trouvé une autre avec Vinicius Jr. La baisse de son temps de jeu a coïncidé avec la montée en puissance de son compatriote brésilien, devenu incontournable sur l'aile gauche de l'attaque madrilène. Il appartiendra à Solari de les faire cohabiter pour tenter de redonner du dynamisme au côté gauche merengue. Et relancer un Marcelo qui peut encore être déterminant, comme il l'a toujours été, pour la Maison Blanche.

Solari y Marcelo (Real Madrid)

Solari y Marcelo (Real Madrid)Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0