Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Alors que le FC Barcelone devait absolument gagner face à Osasuna et espérer que le Real Madrid perde face à Villareal pour garder l’espoir d’être sacré champion d’Espagne, tout s’est déroulé de travers pour les hommes de Setien. Battus par les 11e de Liga (2-1), les coéquipiers de Lionel Messi, buteur ce jeudi soir, devront se contenter de la deuxième place. Il ne reste au Barça qu’une seule chose à jouer cette saison : la Ligue des champions, dont le huitième de final retour face à Naples (1-1 à l’aller), se déroulera samedi 8 août.

Le Barça n’en voulait pas

Liga
Koeman a choisi : un trio Messi - Griezmann - Dembélé aligné pour le match amical du Barça
12/09/2020 À 17:04

Il faut dire que les Catalans ne se sont pas donné les moyens de mériter mieux, eux qui n’ont jamais réussi à imposer de rythme à cette rencontre pourtant cruciale. En train de jouer à la passe à dix, les Blaugrana ont été totalement pris de court sur la première accélération adverse. De l’aile gauche, Estupinan a parfaitement trouvé Arnaiz qui, d’une puissante demi-volée, a ouvert le score de l’extérieur du droit pour éloigner un peu plus le titre de Liga de l’armoire à trophées catalane (1-0, 16e).

S’ils ont tenté de réagir, l’envie semblait manquer du côté de l’équipe de Quique Setien. Après avoir échappé au 2-0 sur une frappe de Moncayola (21e) passée juste à côté de la lucarne, Lionel Messi a essayé de sauver son club d’un nouveau coup de génie. Mais son coup franc (22e) a heurté la transversale tandis que sa tentative à bout portant a été déviée de justesse par Estupinan (39e) pour un résultat d’aucun tir cadré à la pause. Obligés de gagner pour continuer de croire à l’impossible, les Barcelonais, au moment de retourner aux vestiaires, ont vécu un second coup de massue : le Real Madrid était en train de mener face à Villareal.

Messi sauve les meubles

C’en était trop pour la bande à Messi, qui a décidé de prendre les choses en main. D’une percée, le prodige argentin a mis Herrero à contribution pour la première fois de la soirée d’une frappe en angle fermé (54e). Puis le meilleur buteur de Liga a frappé à nouveau, réussissant cette fois à mettre son coup franc en pleine lucarne gauche pour égaliser (1-1, 62e). Après avoir marqué, Messi a mis Luis Suarez sur orbite. Mais pour quelques centimètres, le but de l’attaquant uruguayen, une magnifique retournée, a été refusé (68e).

Complètement nonchalant, Sergio Busquets a littéralement offert le but de la victoire à Roberto Torres, qui n’en demandait pas tant pour offrir une victoire de prestige à Osasuna, en surgissant devant Ter Stegen, complètement sidéré (2-1, 90e). Ce nouveau coup du sort a sonné le coup d’arrêt de la fougue catalane, qui a semblé accepter son destin : celui de dauphin de Liga.

Forcément décevante lorsqu’elle ne comporte pas de titre national au bout, la saison du FC Barcelone n’est pas pour autant terminée. Dans trois semaines, les Blaugrana auront l’occasion de briller en Ligue des champions, lors de leur huitième de final retour face à Naples (1-1 à l’aller). En attendant, ils pourront emmagasiner de la motivation en se repassant les vidéos du Real Madrid, une nouvelle fois champion d’Espagne.

Liga
Suarez et Vidal non convoqués pour le premier match amical, Messi bien présent
12/09/2020 À 12:24
Liga
Après le psychodrame, Messi fait son retour à l'entraînement du Barça
09/09/2020 À 12:20