Football
Liga

Mendy, la réussite de Zidane

Partager avec
Copier
Partager cet article

Ferland Mendy

Crédit: Getty Images

ParGlenn Ceillier
12/07/2020 à 20:55 | Mis à jour 13/07/2020 à 14:02
@GlennCeillier

LIGA – Alors que le Real Madrid va encore tenter de se rapprocher d'un 34e titre contre Grenade lundi, Ferland Mendy fait parler de lui en Espagne depuis quelques semaines. Le Français ne cesse de surprendre pour sa première année au sein de la Maison Blanche. Et Zinédine Zidane y est pour beaucoup.

C'était son choix. Et il ne peut que s'en féliciter. Zinédine Zidane a fait le forcing pour le récupérer l'été dernier. Un an plus tard, toute l'Espagne reconnaît que l'entraîneur français a eu du nez avec Ferland Mendy. Débarqué contre un chèque de 48 millions d'euros, l'ancien Lyonnais séduit match après match sur les pelouses de Liga. Alors que Marcelo, avec qui il alternait depuis la reprise (4 matches pour le Brésilien, 3 pour Mendy), est blessé à l'adducteur gauche, il s'impose comme l'un des atouts du Real Madrid, en position de force pour ramener une nouvelle Liga dans son armoire à trophées. Mais ce n'est surtout pas l'histoire d'un ou deux bons matches en l’absence d’un autre joueur.

Alors que Zinedine Zidane voulait concurrencer un Marcelo vieillissant et régulièrement blessé cette année, Ferland Mendy a très vite répondu aux exigences énormes d'un club comme le Real. Arrivé "par la petite porte" en Espagne et grâce à ses qualités physiques, l'ancien havrais, porté vers l'offensive avec l'OL, a su hausser son niveau de jeu pour étoffer sa palette et passer un cap en défense. Histoire de s'imposer comme une vraie option et pas seulement une simple doublure. Fiable pour protéger son but, surtout dans les un-contre-un, où il excelle, il apporte autre chose à ce Real, habitué depuis tant d'années maintenant au profil d'un Marcelo si précieux dans l'animation offensive des Merengue mais pas toujours rigoureux concernant le repli défensif.

Ligue des champions

Varane offre les quarts à Manchester City

IL Y A UNE HEURE

Karim Benzema et Ferland Mendy

Crédit: Getty Images

Son recrutement avait été effectué sur une demande de ma part

Sa mission n'a d'ailleurs rien d'évidente : réussir à succéder au Brésilien, référence à ce poste depuis des années et vice-capitaine du Real. Mais il démontre qu'il a les armes pour y parvenir. "C'est une première année pour lui (au Real), il est au niveau et ça c'est la bonne nouvelle", s'est félicité Zidane vendredi après la victoire madrilène contre Alavés (2-0). Il faut dire que la dernière sortie de son protégé a de quoi donner le sourire à Zizou. Dans une défense privée de nombreux cadres (Sergio Ramos et Daniel Carvajal suspendus, Nacho et Marcelo blessés), Mendy a brillé.

Impressionnant dans les duels pour solidifier cette arrière-garde madrilène qui a signé un cinquième match de rang sans encaisser le moindre but, celui qui est passé par le centre de formation du PSG n'a pas laissé passer ses vis-à-vis. Cerise sur le gâteau, il a su faire oublier Marcelo aussi de l'autre côté du terrain en se montrant précieux en attaque avec ses courses pour donner de la largeur au jeu madrilène et être décisif en obtenant un penalty. "Mendy nous a donné beaucoup de profondeur. En première période, il a fait deux ou trois actions très dangereuses. Son engagement est indubitable", a salué l'ancienne gloire du Real Madrid, Emilio Butragueño.

Alors que l'Espagne découvre avec plaisir les qualités de son protégé, Zidane s'en délecte. Avec un plaisir non dissimulé, comme tout entraîneur qui peut se féliciter d'avoir vu juste avant les autres. "Moi, il ne me surprend pas. Son recrutement avait été effectué sur une demande de ma part, comme toujours en accord avec le club. Il est jeune, il a du talent, il a quelque chose et il est en train de le prouver", savoure l'entraîneur français, qui espère bien avoir mis la main sur le futur du Real à ce poste de latéral gauche, qui a été si gâté depuis tant d'années entre Marcelo ou encore Roberto Carlos.

Ligue des champions

La guerre Zidane - Bale continue de plus belle : "Il a préféré ne pas jouer ce match"

IL Y A UN JOUR
Ligue des champions

Guardiola - Zidane : Il n'en restera qu'un

HIER À 21:34
Dans le même sujet
FootballLigaReal MadridGranada CF
Partager avec
Copier
Partager cet article