On a retrouvé le Barça. Au terme d’un match enfin abouti, où les Catalans ont été globalement solides derrière mais surtout étincelants devant, le club de Lionel Messi, qui a donné une passe décisive à Antoine Griezmann, a surpassé Villarreal, qui venait de remporter 5 de ses 6 derniers matches (1-4). Un réveil peut-être un peu trop tardif du Barça, qui continue d’être en course pour le titre, quatre longueurs derrière le Real Madrid.

Liga
Une talonnade géniale de Messi pour un lob délicieux : le bijou de Griezmann
05/07/2020 À 20:41

Deux nuls moribonds de suite, le Real qui s’échappe en tête de la Liga et un entraîneur sous pression… Le FC Barcelone avait besoin de rebondir avec la manière face à un prétendant à la Ligue des champions qui n’avait laissé échapper que 2 points depuis la reprise du championnat. Même si les sorties prématurées de Moreno et Alcacer n’ont pas permis à Villarreal de rivaliser jusqu’au bout, Barcelone a de toute façon signé sa meilleure prestation depuis début juin, notamment au cours d’une première période animée, où le trio Messi-Griezmann-Suarez a été fringant, avec un Sergi Roberto omniprésent au milieu.

Griezmann, but splendide sur une passe de Messi

D’abord le cas Griezmann : de nouveau titulaire après deux matches passés sur le banc, le champion du monde tricolore a failli ouvrir le score, mais Pau Torres s’est jeté devant lui et a mis le ballon dans ses propres filets (0-1, 3e). Pas grave car le Français a régalé un peu plus tard d’un ballon subtilement lobé au-dessus de Sergio Asenjo, sur une talonnade inspirée de La Pulga (1-3, 45e). Une magnifique façon de conclure 45 premières minutes animées, où le Sous-Marin Jaune a montré pourquoi il méritait sa 5e place.

Sur leur première offensive du match, les locaux ont réalisé une action collective de grande classe pour revenir (1-1, 14e). Les stigmates d’une équipe catalane toujours fragile derrière, mais aussi le reflet de la qualité offensive des coéquipiers de Zambo Anguissa. Lionel Messi ne comptait toutefois pas concéder un troisième match nul de suite, et après à une perforation au milieu de terrain, il a décalé Luis Suarez dont la frappe a fini en lucarne (1-2, 20e).

Barcelone, qui a monopolisé le ballon, aurait pu infliger une grosse correction à Villarreal au cours d’une seconde période moins rythmée mais où les vagues blaugrana se sont multipliées. Sauf qu'Asenjo était lui aussi dans un grand jour, avec ses 9 parades. Il ne s’est incliné qu’en fin de match, sur un ultime rush d’Ansu Fati (1-4, 86e), alors que Messi s’était vu refuser un but un peu plus tôt (71e). Tandis que Villarreal reste à 3 points du FC Séville, 4e, Barcelone refuse de rendre les armes face au Real dans la course au titre.

Liga
Débuts parfaits pour le nouveau Barça de Koeman
IL Y A 18 HEURES
Liga
"Plus rien ne m’étonne" : Messi tacle (encore) le Barça en rendant hommage à Suarez
25/09/2020 À 10:19