Football
Liga

Le Real avantagé par l’arbitrage, vraiment ?

Partager avec
Copier
Partager cet article

Le Real Madrid contre Majorque (2-0)

Crédit: Getty Images

ParGlenn Ceillier
28/06/2020 à 13:58 | Mis à jour 28/06/2020 à 16:03
@GlennCeillier

LIGA – Depuis la reprise de la Liga, l'arbitrage a souvent été pointé du doigt lors des matches du Real Madrid. En Espagne, plusieurs décisions ont fait polémique alors que la Maison Blanche vient d'enchaîner quatre victoires. Certains, comme Gerard Piqué, estiment même le Real avantagé. A tort ou à raison ?

"C'est toujours compliqué de gagner contre le Real Madrid. Certaines fois, comme aujourd'hui, encore plus". Sur son site, la Real Sociedad n'a pas caché son amertume après sa défaite contre la Maison Blanche (1-2). Ce match a fait polémique en Espagne pour les décisions arbitrales litigieuses qui ont avantagé le Real. Il y a d'abord eu un penalty que certains trouvent généreux accordé à Vinicius puis un but refusé à Adnan Januzaj pour une position de hors de jeu de Mikel Merino, qui masque cependant Thibault Courtois. Et pour finir Karim Benzema a surtout marqué après avoir contrôlé le ballon du bras. Forcément, cela a fait réagir en Espagne. Surtout que ce n'est pas l'histoire d'un match.

Depuis la reprise, le Real Madrid a souvent vu quelques décisions aller un peu plus de son côté. Contre Eibar pour le premier match après la pause liée à la pandémie du Covid-19, il y a ainsi eu un léger hors-jeu de Benzema avant le joli but de Toni Kroos qui débloque la situation pour les Merengue. Et lors de la dernière sortie des hommes de Zinedine Zidane, l'ouverture du score madrilène par Vinicius a cette fois été entachée d'une faute assez évidente de Dani Carvajal au départ de l’action. De quoi frustrer Majorque et les rivaux du Real. Surtout que ce n'est pas fini.

Liga

Zidane est "fatigué" : "On dirait qu'on gagne uniquement grâce aux arbitres"

IL Y A 8 HEURES

Zinedine Zidane avec Marcelo et Casemiro contre Eibar

Crédit: Getty Images

Quand les actions sont très limites, cela tourne dans le sens du Real

Pour ne rien arranger, il y a les cas Casemiro et Sergio Ramos. Face à Eibar pour le milieu avec de nombreuses fautes et contre Majorque pour le défenseur avec une main dans le visage (42e) puis une faute grossière (49e), les deux cadres du secteur défensif auraient pu laisser la Maison Blanche à dix alors qu'ils avaient déjà un jaune. Mais les arbitres n'ont pas voulu les renvoyer aux vestiaires. Alors, avantagé le Real ? C'est plus compliqué que cela.

Il est évident que le Real Madrid n'a pas à se plaindre depuis le retour de la Liga. Quand les actions sont très limites, cela tourne dans son sens. Et notamment à des moments clefs qui ont souvent permis aux Merengue de débloquer le score. Mais comme l'a aussi fait le FC Barcelone à certains moments dans un passé plus ou moins récent, le Real parvient surtout à provoquer ces situations. Et quand il y a un doute, cela tourne à son avantage. C'est aussi ça la force des grandes équipes. Cependant comme souvent dans ces cas-là, la presse s'en donne à cœur joie pour faire monter la pression.

Je ne pense pas que les erreurs en faveur du Real soient intentionnelles

Alors que le FC Barcelone affiche ses limites par un jeu sans saveur, Mundo Deportivo et Sport, les deux quotidiens catalans, sautent sur ces actions litigieuses pour en faire leurs choux gras. "VARra libre", a ainsi titré Sport après la victoire madrilène à Majorque traçant le même sillon que Gérard Piqué. "Ça va être très difficile de gagner cette Liga. Ça ne dépend plus de nous. J’ai vu ce qu’il s’est passé sur ces deux journées et ça va être difficile que le Real perde des points", avait lancé le défenseur catalan après le nul du Barça contre Séville (0-0).

La frustration des Catalans se comprend. Entre ces décisions et leur niveau décevant, il y a des raisons de s'agacer dans ce sprint final si particulier avec l'enchaînement des matches pour tenter de finir cette saison contrariée par le Covid-19. Mais il faut aussi réussir à prendre du recul. Et analyser cela sur toute la saison. "Dans tous les matches, il y a des erreurs d'arbitrages que le VAR n'a pas résolu. Les critiques de Piqué sont compréhensibles, mais peut-être que ça tournera bientôt en sa faveur", relativise ainsi dans As, Rivaldo, l'ancienne idole du Camp Nou. "Je ne pense pas que les erreurs en faveur du Real soient intentionnelles. Ce serait triste, très triste même qu'il y ait des aides extérieures pour favoriser le Real ou même le Barça. Donc je ne pense pas que les arbitres aient des mauvaises intentions". L'arbitre du match Espanyol – Real Madrid en terre catalane va en tout cas être scruté de près…

Liga

Le Real y va tout droit

IL Y A 11 HEURES
Liga

Les clés qui ont ouvert une voie royale au Real

IL Y A 19 HEURES
Dans le même sujet
FootballLigaReal MadridEspanyol
Partager avec
Copier
Partager cet article