Getty Images

Premier but d'Hazard, boulette d'Aréola et quatre points d'avance : le plein d'émotions pour le Real

Premier but d'Hazard, boulette d'Aréola et quatre points d'avance : le plein d'émotions pour le Real

Le 05/10/2019 à 17:57Mis à jour Le 05/10/2019 à 18:25

LIGA - Au terme d'un inattendu duel de leaders entre le Real et Grenade, les Merengue ont pris leurs distances sur leurs dauphins (désormais 4 points sur les Andalous et l'Atlético Madrid) en s'imposant à domicile samedi (4-2). Alors que les Madrilènes avaient pris leurs aises grâce à des buts de Benzema, Hazard et Modric, Aréola a relancé Grenade en concédant un penalty sur une jolie boulette.

Si le Real galère en Ligue des champions, sur la scène nationale, tout va bien pour les Merengue. Vainqueurs du choc qui opposait le leader madrilène à son étonnant dauphin, Grenade (4-2), les hommes de Zinédine Zidane prennent quatre points d'avance sur leur adversaire du jour, grâce notamment au premier but sous ses nouvelles couleurs d'Eden Hazard. Mais alors que Madrid contrôlait le match, Alphonse Aréola a relancé Grenade sur une boulette...

Quatre jours après la grosse déconvenue subie à domicile face à Bruges en C1 (2-2), le Real se devait de réagir lors du choc de cette 8e journée de Liga. Et c'est ce que la Maison Blanche a parfaitement fait en ouvrant le score très rapidement grâce à l'inévitable Karim Benzema. Superbement servi par Gareth Bale, le joueur tricolore a inscrit son 6e but de la saison en championnat, pour lancer un Real plus costaud derrière qu'à son habitude (1-0, 2e).

Hazard s'est délivré, Aréola a inquiété

Alors que Grenade, pas assez agressif ou dangereux devant, a laissé son adversaire dérouler son jeu, Madrid s'est détaché sur un lob parfait d'Eden Hazard après un gros travail de Federico Valverde (2-0, 41e). Santiago Bernabeu a rugi, tout comme l'attaquant belge, et pour cause : c'était le premier but d'Hazard sous ses nouvelles couleurs. Ensuite, le Real a géré, plutôt bien, face à l'équipe de Diego Martinez, inscrivant même un troisième but juste après l'heure de jeu, grâce à un missile du droit de Luka Modric (3-0, 61e).

Mais cette équipe de Grenade est pleine de surprises, et grâce à Aréola, elle a réussi à remettre du suspense dans cette rencontre. Le portier français, déjà pas très rassurant sur une sortie à la 66e, a tergiversé avec le ballon dans sa surface une minute plus tard, avant de faucher Carlos Fernandes, qui l'avait dépossédé du ballon. Darwin Machis n'a pas tremblé sur le penalty qui a suivi (3-1, 69e).

Puis sur corner, c'est Domingos Duarte qui a profité d'une bonne déviation au premier poteau pour marquer de près et donner des sueurs froides à "Zizou" sur son banc (3-2, 77e). Mais alors que Grenade partait à l'assaut du but adverse, les Merengue ont profité des espaces laissés derrière pour contre-attaquer, et finalement c'est James Rodriguez qui a puni les Andalous en toute fin de match (4-2, 90e+2). De quoi donner du répit au coach tricolore, et redonner le sourire aux Madrilènes, leaders de Liga avant la trêve internationale au terme d'une rencontre à émotion(s).

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0