Que la soirée fut (encore) compliquée pour Antoine Griezmann. Un peu à l’image de sa sortie, seul, la tête baissée, après l’heure de jeu. L’international français titularisé sur le côté gauche de l’attaque a bien eu du mal à toucher le ballon, les Barcelonais se sont acharnés à passer par l’axe et Lionel Messi. Pire, c’est lorsque Riqui Puig est rentré (56e) puis que Griezmann est sorti, remplacé par Ansu Fati, que le match s’est débloqué. C’est Rakitic, servi par Messi, qui a permis au Barça de repartir avec trois points (71e).

Liga
Fati, première vedette de l’ère Koeman
HIER À 10:54

Certes, les Blaugrana ont affiché un niveau de jeu bien inférieur à leurs standards, et Setién l’a reconnu après le match : "C'est sans doute le match que l'on a le moins contrôlé en première période. On s'est précipités, alors que, d'habitude, on essaie toujours de contrôler un peu plus le jeu. C'est très important pour nous de défendre avec le ballon, parfois c'est compliqué…" Mais le symbole reste terrible pour Griezmann, recruté aussi pour débloquer ce genre de situations.

"Deux joueurs de plus sur lesquels compter"

Et finalement, ce sont les deux jeunes issus de la Masia, qui en entrant, se sont créés le plus d’occasions. Fati n’a eu besoin que d’un seul ballon, quelques secondes après son entrée en jeu pour se montrer dangereux et aurait même pu doubler la mise dans le temps additionnel (94e). La presse espagnole n’a pas manqué de souligner l’importance des deux joueurs "qui ont apporté de l’oxygène et de nouvelles idées face à un Athletic bien en place" (Mundo Deportivo).

Puig est tout simplement l’homme du match pour Sport et a "révolutionné" le jeu du Barça : "Je suis entré au moment où l’Athletic commençait à perdre le rythme. Ca nous a permis d’avoir plus de contrôle et de pouvoir basculer d’un côté à l’autre plus facilement", analysait-il après le match. "Je suis très content du temps de jeu que me laisse Quique et de sa confiance", ajoutait-il. En conférence de presse, le coach barcelonais, satisfait de la performance de ses jeunes, s’est lui félicité d’avoir "deux joueurs de plus sur lesquels compter dans l’équipe". Étonnement, le cas Griezmann n’a été que peu évoqué, mais il est (encore) le grand perdant de cette soirée.

Le Barça sur Cavani et Aubameyang ? "En termes d'ADN..."

Serie A
14 cas de Covid au Genoa, Baldé également positif à la Sampdoria avant son transfert
HIER À 21:25
Liga
Débuts parfaits pour le nouveau Barça de Koeman
27/09/2020 À 20:47