Les huit prochaines journées de Liga risquent d'être passionnantes. Passionnantes, parce que contrairement à la Bundesliga ou à la Premier League, rien n'est encore joué pour la première place. Le Real Madrid et le FC Barcelone sont au coude-à-coude avec le même nombre de points, c'est uniquement la différence de but qui permet à la Casa Blanca d'être devant.

Depuis la reprise, l'avantage est clairement aux hommes de Zinedine Zidane, qui en trois matches ont pris neuf points face à des candidats plutôt sérieux comme Valence (8e) ou la Real Sociedad (6e). Barcelone avait deux points d'avance sur la Maison Blanche, mais un match nul face à Séville (0-0) a remis les deux équipes sur le même pied. Quid du reste du calendrier ?

Serie A
14 cas de Covid au Genoa, Baldé également positif à la Sampdoria avant son transfert
IL Y A 9 MINUTES

Les hommes de Zidane devront encore affronter Mallorca, l'Espanyol, Getafe, l'Athletic, Alavès, Granada, Villarreal et Leganés. Soit quatre équipes dans le top 10, mais aussi deux équipes relégables. Le calendrier des joueurs de Quique Setién sera un peu moins reposant avec notamment une rencontre face à l'Atlético de Madrid. Les Blaugrana rencontreront aussi l'Athlétic Bilbao, 9e, qui les a éliminés en Copa del Rey, Villarreal, et devront se donner dans un derby contre le dernier du championnat. Le Barça jouera également contre le Celta Vigo, Valladolid, Osasuna et Alavès.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1256x223:1258x221)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/06/21/2836983.jpg

Deux relégables pour le Real, l'Atlético et un derby pour le Barça

Du côté des joueurs, l'effectif barcelonais est presque au complet. Mais le milieu Frenkie De Jong sera indisponible pendant plusieurs semaines à cause d'une lésion au mollet droit. Le Néerlandais était une pièce essentielle du schéma tactique de Sétien, il n'avait manqué que trois matches de championnat jusqu'à présent. Du côté du Real Madrid, Sergio Ramos, le prolifique défenseur-buteur est sorti sur blessure dimanche. Son indisponibilité n'a pas encore été dévoilée mais Zidane ne semblait pas alarmiste dimanche en conférence de presse d'après-match : “Là, il a vraiment mal, mais il me semble que c'est seulement le coup, c'est la bonne nouvelle.

Du côté du jeu, le Real Madrid n'a pas brillé, mais son duo d'attaquants Hazard-Benzema a prouvé depuis la reprise qu'il était bel et présent et qu'il pouvait faire mal, très mal. Le retour en fanfare d'Asensio est également un élément non négligeable pour les Madrilènes. Barcelone s'en est sorti jusque-là, mais s'est cassé les dents contre Séville. Du côté de l'attaque, même Messi s'est montré impuissant et plutôt nerveux. Suarez et Braithwaite ne sont pas parvenus à faire la différence, ni même Griezmann, entré en fin de match.

Setién a voulu se montrer rassurant sur la fin de la saison pour son équipe : “Nous avons le même nombre de points. Ils ne peuvent pas non plus faire des erreurs. Tout peut se jouer lors du dernier match. Nous, nous allons continuer avec le même objectif, qui est de gagner les 8 matches et attendre la fin de la saison pour voir ce qu'il se passera.” Du côté de Madrid, Zidane, lui, ne veut pas crier victoire trop vite : “On sait très bien que le titre se jouera à la fin. Il faut continuer comme nous sommes en train de le faire, avec beaucoup de concentration, d'abnégation et d'envie.” Le sprint final débute mardi pour Barcelone contre Bilbao (22h) et mercredi pour le Real contre Mallorca (22h).

Plaquage, prise de judo, provocation : ils ont tout essayé pour stopper Messi

Liga
Fati, première vedette de l’ère Koeman
IL Y A UN JOUR
Liga
Débuts parfaits pour le nouveau Barça de Koeman
HIER À 20:47