Un Clasico sans polémique n’est pas vraiment un Clasico. Dans le jeu, le choc entre le FC Barcelone et le Real Madrid (1-3) a tenu toutes ses promesses samedi, au Camp Nou. Alors il n’y avait pas de raison que ce ne soit pas le cas en coulisses. Le fait de jeu du jour ? Il est intervenu à l’heure de jeu. Sur un coup franc venu de la gauche, Sergio Ramos s’est écroulé après un tirage de maillot très clair de Clément Lenglet. Le capitaine madrilène s’est chargé de le transformer lui-même pour redonner l’avantage aux siens. Un tournant.

Liga
"Messi laissera une chance au Barça" : Laporta croit en une prolongation de la Pulga
IL Y A 8 HEURES

Clásico - Koeman : "Pourquoi le VAR est-il toujours contre le Barça ?"

Incapables de réagir dans le jeu après ce coup de massue, les Catalans se sont donc attardés sur cette décision à l’issue de la rencontre. À commencer par un Ronald Koeman très amer. "Je ne comprends pas la VAR, je crois qu'elle ne fonctionne que contre Barcelone. Ces accrochages ont toujours lieu sur la pelouse. Nous n'avons jamais bénéficié de la vidéo", a pesté l’entraîneur du Barça. L’ancien sélectionneur des Pays-Bas n’a par ailleurs que peu goûté à la manière dont le défenseur espagnol a chuté. "Si vous êtes pris par devant, vous devez tomber en avant et non en arrière. Pour moi, ce n’est pas un penalty", a-t-il insisté.

"Lenglet est allé à la limite"

Ramos est effectivement tombé dans le sens inverse du tirage de maillot de Lenglet et cette amplification a du mal à passer côté barcelonais. Sans compter que l’homme fort des Merengue a également accroché son adversaire au début du duel en question. Mais ce dernier n’a pas attendu pour balayer les critiques et autres contestations. "Le marquage de Lenglet est allé à la limite, il m’a attrapé en essayant de sauter. Juger l’arbitre pour une action aussi claire est injuste. Parfois ils ont raison et parfois non. Le penalty est plutôt juste", a-t-il estimé, alors que Zinedine Zidane a préféré esquiver le sujet.

Quoi qu’il en soit, ce penalty vient appuyer un constat : la vidéo n’a rien changé au manque d’homogénéité des décisions arbitrales. "Le penalty est difficile à évaluer parce que dans d’autres matches, il y a eu des situations très similaires qui n’ont pas été sanctionnées. Je pense au Betis l’autre jour", a analysé Sergio Busquets. Ce que le club sévillan n’a pas manqué de souligner sur Twitter.

"Munuera, va chier"

Twitter, théâtre des accrochages les plus féroces, des débats les plus enflammés. Et de quelques dérapages, inévitablement. Particulièrement irrité, Xavi Vilajoana, responsable du football féminin et du Barça B, a craqué. "C’est un putain de scandale ! Munuera, va chier", a-t-il lâché, avant de supprimer son tweet et de se rattraper... à moitié.

"Je reconnais que je n'ai pas utilisé les mots les plus appropriés sur le coup, alors je m'excuse si quelqu'un a été offensé. Pourtant, c'est toujours scandaleux : Lenglet "attrape" instinctivement le maillot quand il est poussé et ne le déstabilise en aucun cas. Quiconque a joué au football le sait". Beaucoup d’agitation pour une décision qui ne peut pas être considérée comme une erreur manifeste. L’erreur du Barça serait justement de trop s’y attarder.

Liga
Encore un défenseur de moins au Barça ? Lenglet sort touché à la cheville droite
HIER À 16:30
Liga
Messi et Griezmann se sont amusés, le Barça s'est régalé
HIER À 14:55