Finalement, Barcelone est retombé dans ses travers. Avec quatre matches sans défaite (trois victoires, un match nul), les Blaugranas semblaient avoir enfin lancé leur saison en championnat. S’ils n’ont pas perdu face à Eibar mardi soir (1-1), les joueurs de Ronald Koeman n’ont absolument pas rassuré. En l’absence de Lionel Messi, tout juste rentré de Rosario, mais présent en tribunes, le jeu proposé par Antoine Griezmann et consorts n’a guère été séduisant.
Seule l’entrée en jeu d’Ousmane Dembélé, de retour de blessure, a permis au Barça d’enfin être dangereux. C’est donc logiquement le Français qui a égalisé (1-1, 67e) dix minutes après l’ouverture du score de Kike Garcia (0-1, 57e). Sorti du banc à la mi-temps pour remplacer Sergino Dest, Dembélé disputait son premier match depuis le 5 décembre et sa blessure contre Cadix. Tout de suite dans le rythme, il a considérablement amélioré le jeu ronronnant de son équipe. Devenu plaque tournante de l’attaque, il a été impliqué sur la majorité des actions qui ont suivi (50e, 51e, 52e, 62e, 71e) et a manqué un face-à-face avec Marko Dmitrovic (56e).
Transferts
Les 7 infos mercato de mardi
IL Y A 11 HEURES
Son troisième tir a été décisif lorsqu’il a surgi au deuxième poteau pour reprendre un centre de Junior Firpo du plat du pied droit (1-1, 67e). En un peu plus de vingt minutes, il avait déjà frappé une fois de plus qu’Antoine Griezmann qui venait de laisser sa place à la 66e minute à Francisco Trincão.

Braithwaite, une soirée à oublier

À défaut d’être impressionnant, Barcelone avait pourtant eu l’occasion de se rendre la soirée facile face au dix-septième de Liga. Victime d’une faute d’Esteban Burgos dans la surface à la suite d’un corner, Araujo avait obtenu un penalty dès la sixième minute du match. Martin Braithwaite s’en est chargé après intervention de la VAR mais sa frappe croisée du droit a terminé à côté du but basque (8e). Titulaire pour la huitième fois consécutive, le Danois a vécu une soirée délicate. Après ce raté inaugural, il a cru ouvrir le score en reprenant un centre de Junior Firpo (25e) avant d’être logiquement signalé hors-jeu.

Koeman sur le penalty : "Braithwaite avait marqué en C1, c'est pour ça qu'il a décidé de tirer"

Il était ensuite présent pour reprendre un centre de Dembélé difficilement repoussé par Dmitrovic mais sa reprise du torse à bout portant est passée à droite du but d’Eibar (71e). À force de rater des occasions, le club catalan a permis à Eibar d’y croire malgré 27% de possession de balle et la sanction n’a pas traîné. Kike Garcia a profité de l’énorme erreur de Ronald Araujo au milieu de terrain pour aller défier Marc-André Ter Stegen. L’Espagnol n’a pas tremblé pour marquer du pied gauche et a réussi là où le Français venait d’échouer (0-1, 57e).
Résultat, les Basques ont décroché le premier point de leur histoire au Camp Nou après six défaites et gagne trois places dans le bas du classement (14e). Ils ont désormais deux points d’avance sur la zone de relégation mais compte entre un et trois matches de plus que les six clubs qui les poursuivent. Toujours sixième, Barcelone reste à distance du duo madrilène (7 points) qui joue demain. Sauf que, contrairement au Real qui a joué autant de matches que les Catalans, l’Atlético a deux matches en retard à disputer. L’écart pourrait donc grimper jusqu’à 13 points. Un gouffre qui serait alors quasiment impossible à combler pour les coéquipiers de Lionel Messi.

Pour eux, 2021 s'annonce riche : le Top 10 des sportifs français les mieux payés

La Liga
Lewandowski expulsé, pas de problème : Le Barça met les voiles
08/11/2022 À 22:23
La Liga
"Je suis né ici, je mourrai ici" : Piqué, adieux remplis d'émotions
05/11/2022 À 22:36