Ils ont la trentaine bien tassée, ne comptent plus leurs buts ni leurs trophées. Samedi, pourtant, quelque chose aura changé : pour la première fois de leur carrière, Karim Benzema et Luis Suarez vont s'affronter avec, pour l'un comme pour l'autre, le rôle d'arme offensive N.1 de leurs équipes respectives lors du derby de Madrid opposant le Real à l'Atlético.
L'attaquant des Merengue a enfilé ce costume depuis plus de deux ans et le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus. "El Pistolero", lui, a été poussé dehors par le FC Barcelone contre le gré de Lionel Messi, l'été dernier. Ce décalage temporel a probablement quelque chose à voir avec la différence de rendement des deux serial buteurs. Benzema connaissait déjà la maison, il était essentiel à la Casa Blanca avant même le départ de CR7. Il est devenu indispensable après.
Eurosport Star of the Year
Les Joueurs de l'année Eurosport : Ramos, 6e
11/12/2020 À 15:03

Quand Benzema n'est pas là, le Real chavire

Pas plus tard qu'il y a trois jours, l'attaquant français a remporté à lui tout seul la "finale" opposant les Merengues au Borussia Mönchengladbach, chassant la crise et dégageant l'épée de Damoclès qui menaçait Zinedine Zidane. "Ce que fait Karim ne m'impressionne pas, avait commenté le technicien madrilène après le doublé inscrit par KB9. Enfin si, ça m'impressionne toujours mais ça ne me surprend pas. Je ne sais même plus ce qu'il est : un attaquant ? Un numéro 10 ? Un 9 et demi ? Il fait tellement de choses sur le terrain..."

Zidane enfin tranquille pour un certain temps ? Pas si vite...

Dans une équipe considérablement rajeunie sur le plan offensif, il montre surtout la voie. Sur les onze fois où il a été décisif cette saison, le joueur de 32 ans a amené l'ouverture du score à cinq reprises, par un but ou une dernière passe. De quoi compenser en partie le manque de réalisme de Vinicius Junior, les absences à répétitions d'Eden Hazard ou, dans une moindre mesure, le mutisme de Luka Jovic.
Entre deux ères Galactiques, et en attendant l'arrivée de Kylian Mbappé ou Erling Haaland, Benzema maintient le Real à flots. Brillant à la reprise de la Liga en juin dernier, l'ancien Lyonnais avait été capital dans la conquête du titre. Et ce n'est pas un hasard si le bateau a chaviré (un nul et une défaite en Liga) en son absence causée par une blessure aux adducteurs, fin novembre.

Suarez a une connexion à établir

Également sur le flanc plusieurs semaines après avoir été testé positif à la Covid-19, Luis Suarez n'a pas eu la même réussite à son retour. L'Atlético n'a pas eu besoin de ses buts pour gagner face à Valladolid (2-0) et à Salzbourg (0-2) et l'Uruguayen n'a pas franchement apprécié d'être remplacé peu après l'heure de jeu. Mais les Colchoneros rodent encore une philosophie nouvelle, plus offensive, grâce à laquelle ils sont peut-être devenus favoris au titre.

João Félix und Luis Suárez bilden das neue offensive Traum-Duo bei Atlético

Crédit: Getty Images

João Félix a enfin convaincu Diego Simeone de construire son collectif autour de lui. Et si le Portugais n'est franchement pas maladroit devant le but, il pourrait devenir encore plus létal en évoluant aux côtés d'un finisseur complet. C'est là que Suarez est attendu : au Barça, le buteur de 33 ans a passé six années pleines à briller et faire briller. Dans une équipe qui n'avait jamais été capable de se créer autant de situations de but que cette saison, "El Pistolero" peut être la pièce manquante du puzzle.
"Sa présence nous oblige à le pourvoir en ballons, expliquait Simeone le mois dernier. Luis a besoin d'avoir des joueurs proches de lui, de jouer là où il sait qu'il va faire mal." C'est justement tout ce que demande Félix. Si le binôme n'a pas encore fait d'étincelles, à l'exception d'un match face à Cadix (4-0), la relation a tout pour devenir fructueuse. Un choc face à l'ennemi madrilène constitue une excellente occasion de le prouver.
Liga
Griezmann se sépare de Huawei, au cœur d'un scandale sur les Ouïghours
10/12/2020 À 14:56
Ligue des champions
Zidane admiratif de Benzema : "C'est magnifique de le voir comme ça"
09/12/2020 À 23:34