Après le vrai-faux départ de Lionel Messi, qui a finalement été "contraint" de rester au Barça, Josep Maria Bartomeu pensait certainement avoir passé la tempête. C'est raté. Pour le président du Barça, le plus dur reste encore probablement à venir. Alors qu'il fait l'objet depuis plusieurs semaines d'une motion de censure, il a appris ce jeudi que cette dernière avait recueilli plus de 18.000 signatures selon les médias espagnols. Nommée "Mes que una Mocio", elle a donc largement dépassé le seuil fatidique des 16.520 signatures, qui est nécessaire pour sa validité.

Liga
Bartomeu dehors, la renaissance du Barça ? "On va enfin reparler sportif"
IL Y A 2 HEURES

Un référendum bientôt organisé ?

Désormais, c'est au tour d'un notaire de vérifier le nombre exact de signatures. Alors, que se passera-t-il si la motion de censure est bien reçue ? Selon Marca, un référendum pourrait être organisé concernant le maintien (ou non) de Josep Maria Bartomeu, plus que jamais dans le collimateur des socios. Ce vote pourrait se tenir dans les 10 à 20 jours ouvrés.

"Bartomeu a gagné une bataille, Messi gagnera peut-être la guerre"

"Je voulais un projet gagnant et remporter des titres avec le club pour continuer à développer la légende de Barcelone. Et la vérité, c'est qu'il n'y a pas eu de projet ou quoi que ce soit depuis longtemps, expliquait Lionel Messi à Goal début septembre. Ils jonglent et couvrent les trous au fur et à mesure que les choses passent." De quoi décrédibiliser un peu plus sa direction actuelle, et donc son président...

Liga
Tusquets nommé président du Barça par interim
IL Y A UN JOUR
Liga
Bartomeu, les chiffres d’une présidence naufragée
HIER À 11:34