L’Atlético de Madrid était sous pression, moins de vingt-quatre heures après la victoire du Real Madrid face à Cadiz (3-0, mercredi soir). Au coup d’envoi, les joueurs de Diego Simeone, pourtant leaders de Liga depuis le mois de novembre, pointaient même à la deuxième place du championnat au jeu de la différence de buts particulière. En battant le promu Huesca 2-0, ils sont toutefois repassés devant leurs rivaux madrilènes. Sept ans après son dernier titre de champion d’Espagne, l’Atlético n’a plus de joker mais garde son destin entre ses mains, à six journées du terme.
Sans Luis Suarez, João Félix et Thomas Lemar, tous les trois indisponibles, la réception de Huesca, actuel 18e de Liga et qui devait prendre des points pour se maintenir, n’avait rien d’un cadeau. Mais l’Atlético n’a pas laissé grand-chose au promu. Après une énorme occasion à la troisième minute de jeu, sauvée par Jan Oblak, Huesca n’a pas réussi à se mettre un seul tir sous la dent pendant plus d’une heure. Les Colchoneros, petit à petit, ont mis leur jeu en place, avec un Renan Lodi intenable sur son côté gauche et un duo Correa-Llorente très actif à la pointe de l’attaque.
Liga
Du suspense et un Real coriace n'y changent rien : L'Atlético roi d'Espagne !
22/05/2021 À 17:52

A l'approche du choc face au Barça, l'Atlético ne rompt pas

L’ouverture du score est d’ailleurs venue de l’avant-centre argentin, sur une passe de son compère espagnol. Avec un contrôle orienté et une feinte de frappe bien sentie, Correa a éliminé deux joueurs en pleine surface avant d’ajuster le gardien du gauche (1-0, 39e). Diego Simeone savait que le plus dur était fait, même si les contre-performances des dernières semaines invitaient à la prudence. En guise de soulagement, Yannick Carrasco a donc inscrit le deuxième but à dix minutes du terme, sur une nouvelle passe décisive de Llorente qui avait lui-même récupéré le ballon.

Calamiteux Pérez, "Judas" Agnelli : Super Ligue, super naufrage

La seule mauvaise nouvelle de la soirée, finalement, restera le carton jaune reçu par José Maria Gimenez et qui lui vaudra une suspension au prochain match, contre l’Athletic Bilbao. De nouveau assis sur son trône de leader, l’Atlético compte trois points d’avance sur le Real et garde son destin en mains. Le Barça, lui, pointe à huit unités mais avec deux matchs en moins. Si personne ne perd de plumes d’ici là, le choc entre Blaugranas et Colchoneros, dans un peu plus de deux semaines, pourrait bien décider du champion.
Liga
L'Atlético se fait peur mais se rapproche du titre
12/05/2021 À 21:53
Liga
L'antisèche de Barça - Atlético : Ils n'ont pas voulu de la Liga, au grand bonheur du Real
08/05/2021 À 18:12