L’Atlético tient la cadence envers et contre tout. Peu inspirés dans le jeu, les Colchoneros ont eu toutes les peines du monde à s’imposer sur le terrain d’Eibar (1-2). Ce sont d’ailleurs les Armeros qui ont ouvert le score sur un penalty transformé par leur propre gardien, Dmitrovic (12e) avant que Luis Suarez n’égalise sur une demie occasion avant la pause (40e). L’attaquant uruguayen s’est ensuite offert un doublé en grattant un penalty en toute fin de match qu’il a transformé d’une panenka (89e) pour permettre à son équipe de consolider sa place de leader de la Liga avec 7 points d’avance sur le Real (2e) et 10 sur le Barça (3e), le tout avec toujours un match en retard.

Le film du match

Ligue des champions
"C’est le genre de geste que j’affectionne"
HIER À 23:37

L’Atlético tient la cadence envers et contre tout. Peu inspirés dans le jeu, les Colchoneros ont eu toutes les peines du monde à s’imposer sur le terrain d’Eibar (1-2). Ce sont d’ailleurs les Armeros qui ont ouvert le score sur un penalty transformé par leur propre gardien, Dmitrovic (12e) avant que Luis Suarez n’égalise sur une demie occasion avant la pause (40e). L’attaquant uruguayen s’est ensuite offert un doublé en grattant un penalty en toute fin de match qu’il a transformé d’une panenka (89e) pour permettre à son équipe de consolider sa place de leader de la Liga avec 7 points d’avance sur le Real (2e) et 10 sur le Barça (3e), le tout avec toujours un match en retard.

Dmitrovic gardien-buteur, une première depuis 2011

Sans impressionner, l’Atlético de Madrid repart d’Eibar en enchaînant un 6e succès en Liga. Une victoire qui permet aux hommes de Diego Simeone de se rapprocher un peu plus d’un 11e titre de champion d’Espagne, le premier depuis 2014. Car même sans réussir à se montrer dangereux, les Colchoneros sont malgré tout parvenus à s’imposer.

Face à EIbar, l’Atlético a longtemps semblé sans solution dans un match hâché au cours duquel aucune équipe n’a réussi à s’approprier le ballon. Les Armeros ont d’ailleurs marqué le premier but de la rencontre sur un penalty transformé par leur gardien Dmitrovic. Le portier serbe est ainsi devenu le premier gardien à marquer en Liga depuis Dani Aranzubia pour le Deportivo La Corogne face à Alméria en février 2011.

7 points d’avance sur le Real

Devant l’incapacité à se créer des situations, c’est Luis Suarez qui, récupérant le ballon après un dégagement d’Alvarez contré par Llorente, a réussi à égaliser d’une frappe croisée dans la surface (40e). Une seule demie occasion aura suffi à l’attaquant uruguayen pour relancer son équipe. Malgré les entrées de Joao Felix et Lucas Torreira à la mi-temps, le jeu des Colchoneros ne s’est pas amélioré. Pire, c’est Eibar qui a commencé à prendre un semblant de contrôle dans la rencontre sans pour autant parvenir à tromper une nouvelle fois Oblak. Mais en fin de match, Luis Suarez, encore lui, a joué de sa malice pour obtenir un penalty qu’il a lui-même transformé d’une panenka, après un long dégagement de sa défense (89e).

Sur un ballon contré et un penalty peu évident, ses 10e et 11e buts de la saison en championnat, l’attaquant uruguayen aura permis à un très petit Atlético de creuser l’écart en tête de la Liga. Les hommes de Diego Simeone, qui ont toujours un match en retard par rapport à leurs principaux rivaux, comptent désormais 7 points d’avance sur le Real (2e) et 10 sur le Barça (3e), avant de recevoir Valence ce dimanche.

Ligue des champions
Un bijou de plus à la collection : Le Top 5 des buts de Giroud
HIER À 23:29
Ligue des champions
Un "golazo" de Giroud ouvre la voie des quarts à Chelsea
23/02/2021 À 21:54