Une fois n’est pas coutume : contre Eibar, l’Atlético Madrid a régalé d’une pluie de buts au Wanda Metropolitano ! Malgré une première demi-heure soporifique, les Madrilènes ont mis l’accélérateur en marche juste avant la pause grâce à un doublé express d’Angel Correa. Gestionnaire mais pas non plus inactif en deuxième période, le leader de Liga a continué à accentuer son avance grâce à un but de Yannick Ferreira Carrasco et un autre doublé de Marcos Llorente. Grâce à cette manita infligée à la lanterne rouge de Liga, les Matelassiers ont creusé leur avance en tête du championnat et ont pris quatre points d’avance sur le Real Madrid, cinq sur le Barça et six sur le FC Séville.
Dans ce match des extrêmes, l’Atlético avait à cœur de ne pas perdre de nouveaux points dans une période cruciale pour le sprint final en Liga. Mis sous pression, les locaux ont pris leur temps avant de faire la différence. La preuve : le premier tir de la partie est venu de Ferreira Carrasco à la trente-quatrième minute de jeu ! Cela étant, les Rojiblancos ont su rester patients pour trouver l’ouverture à la suite d’un corner. Esseulé au deuxième poteau, Correa a ouvert le score (42e, 1-0) avant de doubler la mise grâce à un superbe contrôle orienté et une frappe chirurgicale dans le but de Marko Dmitrovic (44e, 2-0).
Liga
Un geste d'une grande pureté pour trouver la lucarne opposée : l'inspiration de Griezmann en images
22/05/2021 À 18:10

30 minutes de jeu pour Moussa Dembélé

La tête sous l’eau après ces deux buts coup sur coup, Eibar n’est pas parvenu à redresser la barre en deuxième période. Pire encore : les Armeros n’ont pas déclenché un seul tir durant l’intégralité de la partie ! Dès lors, les visiteurs ont rapidement chuté et Ferreira Carrasco a mis fin au suspense dans la rencontre après un rush tout en vitesse pour dribbler Dmitrovic et marquer dans le but vide (49e, 3-0).
À partir de là, l’Atlético s’est senti pousser des ailes et Llorente a transformé la victoire en claque pour l’Atlético : le joueur formé au Real Madrid a trouvé deux fois la faille adverse suite à un plat du pied létal (53e, 4-0) et à une frappe croisée du coup du pied (68e, 5-0). Si Thomas Lemar était indisponible pour ce match (tendinite), Moussa Dembélé a pu jouer un peu plus d’une demi-heure dans la partie sans se créer d’occasions de but. Pas grave : l’Atlético a mis cinq buts, c’est déjà un bel exploit.

Atletico

Crédit: Getty Images

Liga
Un "golazo" de Griezmann et le Barça finit sur une bonne note
22/05/2021 À 17:52
Liga
Du suspense et un Real coriace n'y changent rien : L'Atlético roi d'Espagne !
22/05/2021 À 17:52