Le FC Barcelone avait bien besoin de cela. D’un petit coin de ciel bleu dans son début de saison grisâtre. Pas catastrophique – les Blaugrana n’ont toujours pas perdu en Liga –, mais décevant, sur fond de crise identitaire après le départ de son icône Lionel Messi et alors que son coach, Ronald Koeman, a rebaptisé le tiki-taka… tiki-taki. Cela ? C’est le retour du prodige Ansu Fati, après plus de dix mois d’absence. Et ce retour a été spectaculaire.
Blessé au genou gauche le 7 novembre 2020, le milieu offensif de 18 ans est entré à une dizaine de minutes de la fin, ce dimanche. Le Barça menait déjà 2-0 face à Levante, grâce à un premier quart d’heure du tonnerre. Mais il manquait une cerise sur le gâteau catalan, dans ce match de la 7e journée du championnat espagnol. Ansu Fati l’a apposée en solo dans le temps additionnel, récupérant le ballon à quarante mètres du but adverse, après une déviation de Memphis Depay.

Grand club mais petite équipe : Le Barça a-t-il touché le fond ?

Liga
Presque un an après, l'attente est finie : Fati de retour dans le groupe du Barça
25/09/2021 À 12:20

"C’est la force du Barça, et il faut utiliser cette force pour grandir"

La suite, c’est une course chaloupée, face à une défense un tantinet permissive, puis une puissante frappe du droit, des vingt mètres… et une scène de liesse à la mesure de l’événement que ce but représente pour le jeune homme, qui a hérité du n°10 laissé vacant par Messi. "Quand Ansu Fati est revenu sur le terrain, ça a été un moment de joie pour tout le monde, a raconté Alfred Schreuder, adjoint de Koeman. Il a créé un but à partir de rien. C’est sa qualité individuelle, et c’est ce dont on a besoin."
Le soufflé de l’euphorie devrait vite retomber. L’entraîneur en chef du Barça avait en tout cas anticipé le risque d’attendre trop de son joueur, avant la rencontre, avertissant : "Il va jouer 15 minutes, grand maximum. L’important est de bien le récupérer, ne surtout pas se hâter." Faisant tout pour le prémunir d’éventuelles critiques : "Il manque encore beaucoup pour qu’il revienne à son état de forme d’avant. Il ne pourra pas le retrouver en deux matches, en deux semaines…" Mais il n’a donc fallu qu’un bout de match à Ansu Fati pour donner le sourire à ses supporters, et ses coéquipiers.
Quant à Schreuder, il a insisté sur une vision des choses qu’il considère caractéristique du géant blaugrana : "Si les jeunes sont bons, il ne faut pas regarder l’âge. On en avait parlé pour Ilaix Moriba (18 ans à ce jour, NDLR), l’an dernier. Si tu es jeune et que tu es bon, tu vas jouer. C’est la force du Barça, et il faut utiliser cette force pour grandir." D’autant plus significatif que le FC Barcelone a bien du mal à se targuer de respecter son ADN depuis quelques semaines.

Ansu Fati fête son superbe but lors de la rencontre entre le FC Barcelone et Levante (3-0) en Liga

Crédit: Getty Images

Transferts
Mbappé et tant d'autres : les équipes types terrifiantes des joueurs libres l’été prochain
02/09/2021 À 11:19
Transferts
Les 5 infos mercato qui vous ont échappé samedi
30/05/2020 À 15:01