Renversant, le Real fait un grand pas vers le titre. Rapidement mené dans le choc de la 32e journée, les Madrilènes ont attendu le temps additionnel pour faire tomber des Andalous jusque-là invaincus en championnat à domicile, dimanche à Sanchez-Pizjuan (2-3). Les Rojiblancos ont pourtant idéalement débuté la rencontre, mis sur orbite par deux buts signés Ivan Rakitic (21e) et Erik Lamela (25e), mais la résilience de la Casa Blanca a fait des dégâts au retour des vestiaires. Grâce à des réalisations de Rodrygo (50e), Nacho (82e) et Karim Benzema (90e+2), les Merengues prennent 15 points d’avance sur leurs adversaires du soir, troisièmes, et se rapprochent irrésistiblement du sacre.
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. La maxime a semblé épouser à merveille un Real privé de Casemiro et amorphe en première période, et ce malgré les présences de Karim Benzema ou Luka Modric sur la pelouse de Sanchez-Pizjuan. Face à un bloc sévillan bien rodé et agressif dans le bon sens du terme, les Merengues, orphelins de leur grognard, ont subi les vagues des "Blanquirrojos", avant de plier le genou sur un coup franc d’Ivan Rakitic (21e). Pourtant tirée à mi-hauteur, la tentative du Croate a profité d’un espace laissé par Eder Militao dans le mur madrilène pour tromper un Thibaut Courtois médusé. Quatre minutes plus tard, le leader de la Liga a été à nouveau plombé par sa défense, coupable d’avoir laissé filer Tecatito dans l’intervalle. La sortie tardive de Courtois n’a rien arrangé, et Erik Lamela ne s’est pas fait prier pour glisser le ballon dans le but vide (25e).
Liga
La magie Real a encore frappé : "On commence à s’y habituer"
17/04/2022 À 23:04

Camavinga a frisé la correctionnelle

Le tournant de la rencontre est intervenu autour de la 40e minute, lorsque Eduardo Camavinga, déjà averti, a coupé net Anthony Martial dans son élan. Les tribunes furieuses de Sanchez-Pizjuan attendaient un second jaune synonyme d’expulsion, surtout après la sortie sur blessure de l’attaquant tricolore. Mais l’arbitre en a décidé autrement, au grand dam du peuple sévillan. Dans la lignée d’une fin de premier acte plus incisive, le Real Madrid a entamé tambour battant la seconde période. Deux petites minutes après un face à face raté de Benzema, Rodrygo a posé la première pierre de la remontée fantastique, clinique après une jolie combinaison entre Vinicius et Dani Carvajal (50e).
Dominateurs et énergiques en première période, les Sévillans ont subitement baissé le pied. En dépit du danger constant apporté par les Madrilènes, les Andalous ont refusé de continuer à jouer, reclus dans leur surface. Un abus de faiblesse que le prédateur madrilène, attiré par l’odeur du sang, n’a pas manqué de punir. Après un improbable imbroglio né d'un supposé contrôle du bras de Vinicius responsable d’un but refusé au Brésilien, les visiteurs ont égalisé par Nacho, auteur d’un vrai but d’attaquant, plein de sang-froid et de précision (82e). Servi dans la même position quelques instants plus tard, Benzema a vu sa frappe flirter avec le poteau gauche.

Benzema toujours plus proche des étoiles

Bonne nouvelle pour la Maison Blanche, les diverses péripéties ont débouché sur un temps additionnel interminable (Sept minutes annoncées, dix au final). Le bon moment pour le roi de Madrid. A la suite d’un débordement de Rodrygo, auteur d’une entrée tranchante, Benzema a arrêté le temps, pris le soin de contrôler puis décaler son ballon, avant de placer le cuir hors de portée de Yassine Bounou, irrégulier ce dimanche (90e+2).
Le 25e but en Liga d’une saison phénoménale, la plus riche sur le plan statistique. Le Français ouvre grandes les portes menant vers le sacre domestique au Real (1er, 75 points), désormais nanti de 15 longueurs d’avance sur le Barça et son adversaire du soir (3e, 60 points). Les Merengues ont fait une nouvelle fois preuve d’une sacrée force mentale. La comparaison est peu flatteuse pour Séville, liquéfié à la moindre secousse. Plus que le titre, KB9 a encore garni son CV pour le Ballon d'Or. C'est définitivement sa saison.
Ligue 1
Chelsea, Juventus, Newcastle... : Neymar, des options en questions
26/06/2022 À 22:07
Ligue des champions
Incidents au Stade de France : La RATP n'a pas conservé ses images, la SNCF si
10/06/2022 À 17:17