En 2021, à 24 ans, plus personne n'est une promesse. A l'heure où des garçons d'à peine 20 ans ne pensent qu'au Ballon d'Or, où d'autres à peine majeurs valent déjà des dizaines de millions d'euros, Ousmane Dembélé, 24 ans donc, incarne déjà l'ancienne génération. Il cultive une exception. Celle d'une promesse non tenue mais d'un potentiel que personne ne dément. C'est sur ce fil ténu et périlleux qu'il construit sa carrière chaotique. Voilà quatre ans et demi qu'il a rejoint le FC Barcelone. Au vu du montant engagé par le club catalan en 2017 (105 millions d'euros hors bonus, soit le septième transfert le plus cher de l'histoire), le rendement de Dembélé est extrêmement médiocre.
En championnat, l'ancien Rennais a marqué autant de buts (18) en quatre saisons et demie sous le maillot barcelonais que lors de ses deux premières saisons chez les professionnels à Rennes et Dortmund. Il n'a jamais vraiment fait basculer le destin du Barça et ses accomplissements restent minimes au regard de ses absences. Depuis son arrivée en 2017, le champion du monde s'est montré indisponible durant 680 jours soit quasiment la moitié de son temps passé à Barcelone. Alors que le classement du Ballon d'Or 2021 a fait la part belle à des joueurs moins âgés que lui (Mbappé, Haaland, Donnarumma, Foden, Mount, Lautaro Martinez, Pedri), lui n'a jamais fait partie de la discussion depuis ses débuts professionnels.

A quoi va ressembler le Barça de Xavi ?

Transferts
Les 11 infos mercato qui vous ont échappé dimanche
16/01/2022 À 18:33

Promesses de jours meilleurs

Pourtant, à six mois de la fin de son contrat, son club s'accroche à lui comme une moule à son rocher. Le Barça ne veut pas le laisser filer au mois de juin malgré les désillusions qui ont jalonné son parcours en Espagne. "Ousmane Dembélé est très important pour mon projet", prophétisait Xavi, le nouveau coach il y a quelques jours. Avant de développer : "Dembélé, à sa position, avec du travail, il peut être le meilleur du monde. Je n'ai aucun doute sur ses capacités, il va être un crack mondial. Tout va dépendre de sa mentalité, il faut aussi prendre soin de lui, on doit l'aider, mais il n'y a aucun doute, sa prolongation est une priorité pour nous c'est clair." "Il va être", "tout va dépendre de", "il peut être" : Xavi ne peut pas se départir des conditions de son explosion. Car Dembélé vit depuis qu'il s'est engagé avec l'un des plus grands clubs du monde sur la promesse de jours meilleurs et sur son talent en puissance.

Ousmane Dembélé

Crédit: Imago

La saison 2018/2019 (14 buts, 8 passes décisives), sa meilleure, a laissé entrevoir ce qu'il pourrait apporter sur le long terme à son club. Et c'est un peu toujours la même limonade avec lui. A chaque blessure, la fatalité s'abat sur lui. A chaque retour, la lumière au bout du tunnel : "Et si cette fois, c'était la bonne ?" Le Barça n'est visiblement pas lassé, ragaillardi à chacun de ses multiples retours comme si, à chaque fois, il était le joueur qui allait tout changer. Barcelone sait aussi que ce type de joueur, au football presque instinctif, reste rare et colle à merveille avec l'identité du club qui cherche à se reconstruire avec des hommes capables de procurer des émotions. Voilà pourquoi sa cote reste si élevée alors même qu'un tel parcours aurait plongé dans les abîmes n'importe quel espoir déchu.

Emotions, succès et… impératifs économiques

Ce "joueur génial", dixit Joan Laporta, son président, fait partie de cette caste. A la recherche de succès et de frissons, le Barça conserve aussi une situation financière précaire et laisser partir gratuitement un homme à la grosse valeur potentielle (on y revient) serait aussi un cuisant échec. Aujourd'hui, Mundo Deportivo nous apprend que le club aurait fixé un ultimatum de quinze jours pour connaître les intentions de Dembélé, qui ne souhaite pas partir cet hiver, alors que les deux clubs de Manchester, et surtout United, sont très attentifs à sa situation. Barcelone est conscient du pouvoir d'attraction presque infini de l'ancien petit génie du Stade Rennais. Le faire rempiler, c'est aussi pouvoir s'en séparer pour une coquette somme. A condition qu'ils tiennent enfin ces promesses. A 24 ans, il serait temps.

Ousmane Dembélé (Barcelona)

Crédit: Getty Images

Liga
80 millions : La somme que Dembélé aurait coûté au Barça la saison prochaine
31/12/2021 À 08:43
Ligue 1
Dembélé au PSG, superbe opportunité ou fausse bonne idée ?
30/12/2021 À 14:49