Ansu Fati tenait manifestement à rester au Barça. Et les dirigeants catalans ont bien fait de ne pas traîner pour boucler la prolongation du contrat de leur prodige jusqu'en 2027. Selon des informations diffusées jeudi soir sur les ondes espagnoles dans l'émission El Partidazo de COPE, trois clubs ont tenté d'arracher la pépite barcelonaise, dont le précédant bail expirait en juin prochain. Et non des moindres. Il s'agirait de Manchester United, de Liverpool et du PSG. Paris aurait ainsi envisagé de s'attacher les services du nouveau numéro 10 du Barça, après avoir enrôlé celui qui portait ce maillot avant lui, Lionel Messi, lors du dernier mercato estival.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Le quotidien AS, qui reprend une information de la Cadena SER, affirme que l'un de ces trois clubs aurait proposé un véritable pont d'or à Ansu Fati, avec à la clé un salaire annuel brut de 30 millions d'euros, sans préciser lequel. Soit une somme deux fois supérieure à celle que l'attaquant barcelonais touchera en Catalogne après avoir signé ce nouveau contrat. Le média catalan Sport indique de son côté que plusieurs intermédiaires ont contacté l'entourage du joueur, ce qui a poussé la direction barcelonaise à rencontrer Jorge Mendes, l'agent d'Ansu Fati, le plus rapidement possible pour conclure l'accord de prolongation du joueur.
Liga
Une prime de 90 millions malgré des finances dans le rouge : Le Barça n'écarte pas l'option Mbappé
22/10/2021 À 06:44

Carnage en transition : comment Hazard peut se muer en facteur X du Clasico ?

Une clause dissuasive

Mateu Alemany, le directeur du football au sein de l'institution blaugrana, a laissé entendre que plusieurs clubs avaient fait part de leur intérêt pour Ansu Fati, lors de la conférence de presse pour annoncer la prolongation du joueur. Et si celui-ci souhaitait vraiment poursuivre son aventure avec son club formateur, le club catalan a cependant bien fait d'agir rapidement pour sceller l'avenir d'un autre élément de base de son avenir, après avoir déjà prolongé le contrat de Pedri la semaine passée.
Si l'offre du PSG pour Ansu Fati reste à confirmer, son intérêt pour la pépite du foot espagnole n'était pas dénué de sens. Le club de la capitale pouvait y voir une solution de repli en cas d'échec sur les négociations pour prolonger le contrat de Kylian Mbappé, libre en juin prochain. Et mettre ainsi la main sur l'un des attaquants les plus prometteurs de sa génération. Ce ne sera pas le cas. Le Barça a pris soin d'inclure une clause libératoire d'un milliard d'euros au nouveau contrat d'Ansu Fati pour dissuader la concurrence en générale, et le PSG en particulier.

Sergio Ramos en pré-retraite dorée au PSG ? "Ceux qui pensent ça se trompent totalement"

Liga
Juventus, Tottenham, Chelsea en attendant le PSG : Le Barça perd la main dans le dossier Dembélé
HIER À 09:31
Liga
Le Real reste le patron, même sans Benzema
HIER À 21:54