Le marché des transferts se termine dans un mois. Un mois pour permettre à l'Atlético de Madrid de faire revenir Antoine Griezmann ?
Dans un entretien accordé vendredi à La Cadena COPE, et relayé par El Mundo Deportivo et Sport, Enrique Cerezo, le président des Colchoneros, a indiqué que "tout était possible". "Ce que nous pouvons dire, c'est que ce n'est pas un dossier facile", a cependant tempéré le dirigeant madrilène.
Liga
Sans Messi ni Ronaldo, un prestige entamé… et alors ?
IL Y A 13 HEURES

Une opération "difficile"

"On attend des nouvelles, non seulement d'Antoine Griezmann et de n'importe quel joueur. Mais je peux vous dire que c'est une opération difficile", a-t-il ajouté. A la mi-juillet, le Barça et l'Atlético de Madrid ont tenté un échange avec Saul Niguez. Sans succès.
"Avec Antoine, j'ai une très bonne relation. Nos familles sont très proches. Je lui souhaite le meilleur et j'espère qu'il va réussir au Barça. C'est un club extraordinaire et Antoine est un joueur complet... Je n'attends rien d'autre que son triomphe là-bas. Un autre joueur viendra s'il ne vient pas", déclarait Diego Simeone à AS et Marca le 21 juillet.
Dans la même interview, le technicien argentin disait vouloir retenir Saul Niguez. "Il est très important pour l'Atlético car il peut jouer dans un couloir, ailier droit, milieu de terrain. On compte sur lui", précisait-il.
Du côté du Barça, un départ d'Antoine Griezmann pourrait faire basser la masse salariale du club (d'après les médias espagnols, le champion du monde 2018 toucherait environ 20 millions d'euros par an). En tout cas, Joan Laporta a assuré être "ouvert à toutes propositions" pour le dossier de l'attaquant international français.

Du podium du Ballon d'Or à laissé-pour-compte au Barça : Comment Griezmann en est-il arrivé là ?

Liga
Un emprunt d'1,5 milliard d'euros : feu vert pour la rénovation du Camp Nou
IL Y A 17 HEURES
Liga
De la "carabine de foire" au "sniper" : Vinicius, les secrets d’une folle métamorphose
IL Y A 20 HEURES