Imago

Toulouse a eu tout bon

Toulouse a eu tout bon
Par Eurosport

Le 15/06/2007 à 09:00Mis à jour

Troisième du championnat et qualifié pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, le TFC a réussi une superbe saison et peut remercier Johan Elmander. Arrivé à l'été 2006, le Suédois a été le fer de lance d'une formation qui a enfin pass

TOULOUSE

Classement : 3e
Bilan : 17 victoires, 7 nuls, 14 défaites
Buts marqués : 44 (10e)
Buts encaissés : 43 (11e)
Meilleur buteur : Elmander (11)
Meilleur passeur : Elmander (6)

LA SAISON :

En National il y a encore cinq ans, le Toulouse Football Club disputera la Ligue des Champions la saison prochaine. Tout du moins son troisième tour préliminaire. Incroyable destin pour un club qui n'avait plus goûté aux plaisirs européens depuis près de vingt ans. Avec Elie Baup arrivé aux commandes l'été dernier, les pensionnaires du Stadium ont passé un cap après deux saisons décevantes. Le TFC a également bénéficié d'un championnat nivelé qui, mis à part Lyon bien sûr, a du mal à se trouver des têtes d'affiche. Les Violets de Dominique Arribagé en ont profité et se sont engouffrés dans la brèche. Si la première partie de la saison n'a pas été grandiose et s'est même conclue par un lourd revers à domicile face à Nantes (0-4), la suite a été de premier choix. L'hiver a souri aux Haut-Garonnais et, même si le final a été poussif (quatre défaites de rang entre la 33e et la 36e journée), tout s'est bien terminé. Le match nul de Nantes, qui s'est transformé en victoire sur tapis vert suite à l'interruption de la rencontre, puis l'apothéose face à Bordeaux (3-1) ont permis à Toulouse de décrocher les étoiles et le podium.

LE TOP : Johan Elmander

Arrivé à Toulouse l'été dernier, Johan Elmander était un pari. Agé de 25 ans, cet international suédois avait déjà joué dans six clubs différents avant de débarquer en Ligue 1 et n'offrait guère de garanties à Olivier Sadran. Un an après, on peut dire que le président du TFC a eu le nez creux. Avec 11 buts inscrits dont trois face aux Girondins de Bordeaux lors de la dernière journée, l'ancien joueur du Feyenoord Rotterdam a parfaitement rempli sa tâche. Grand (1,88m), rapide et puissant, Elmander est une sorte de bulldozer doté d'un moteur de Formule 1. L'archétype de l'attaquant moderne que pas mal de clubs aimeraient posséder. Notamment Lyon ou la Juventus Turin, qui se seraient mis sur les rangs. Mais Elmander pourrait bien avoir envie de goûter à la C1 avec Toulouse et, ainsi, récolter ce qu'il a semé en 2006/2007.

LE FLOP : Santos

Francileudo Santos faisait partie de ces joueurs sur lesquels Toulouse espérait construire. Malheureusement, le Brésilien qui joue en équipe nationale tunisienne n'a pas réussi à donner au TFC ce qu'il offrait à Sochaux auparavant. Que ce soit la saison dernière (25 matches, 5 buts) ou en 2006/2007 (4 matches), l'ancien Sochalien n'a pu s'imposer à la pointe de l'attaque toulousaine. Si bien que les Violets l'ont prêté au FC Zurich lors du mercato hivernal alors qu'Elie Baup ne comptait pas sur lui. Ses prestations n'ayant été guère plus encourageantes en Suisse qu'en France, Toulouse espère le vendre définitivement cet été.

L'AVENIR :

Toulouse va découvrir un autre monde la saison prochaine. Si le club haut-garonnais parvient à passer le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, il va vivre la grande aventure. Et subir une pression médiatique inconnue jusque-là. Les troisièmes du championnat vont également être attendus au tournant. Ils devront confirmer et prouver que leur réussite de 2006/2007 n'avait rien à voir avec le hasard. La mission n'est pas impossible mais ardue. On a vu d'autres clubs plus prestigieux et bien plus habitués à jouer les premiers rôles retomber de leur piédestal après une saison encourageante. Pour éviter cela et continuer à progresser, Toulouse espère conserver ses cadres, bien évidemment Elmander, et effectuer un recrutement ciblé. Olivier Sadran cherche un défenseur, un milieu défensif et un attaquant. Ce dernier pourrait d'ailleurs être Maroune Chamakh. Mais avant tout, Toulouse tient à garder les pieds sur terre. Du côté du Stadium, on sait que cette qualification pour le troisième tour préliminaire de la C1 est arrivée plus vite que prévu et il n'est pas question de s'enflammer. Le long terme importe.

LA DECLA : Olivier Sadran

"On va assumer ce passage vers la Ligue des Champions comme un changement de division. Quand les occasions se présentent, il faut savoir les saisir et ne pas se poser de questions. Une qualification européenne peut nous amener une notoriété importante, Toulouse n'en avait pas. On pense qu'on aura un budget qui sera situé entre 40 et 42 millions d'Euros, ce qui est un vrai pas en avant par rapport à l'an dernier. Il faudra d'abord finaliser notre recrutement pour fixer nos ambitions. Mais le football est un sport qui peut aller très vite et tout le monde peut battre tout le monde. C'est important pour nous de nous inscrire durablement dans la première partie du tableau. Ce sera l'objectif d'Elie Baup." (Source : site officiel)

L'EQUIPE TYPE :

Maxime DUPUIS

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0