SYLVAIN ARMAND, à cinq journées de la fin du championnat, Paris est toujours en course pour une place en Ligue des champions. Une belle surprise...
S.A. : Je ne sais pas si c'est une surprise. Nous, on avait des ambitions au début de saison. On voulait finir au moins dans les cinq premiers du classement. Aujourd'hui, on vise la place en Ligue des champions, il ne faut pas se le cacher. Ce serait digne d'un club comme le Paris Saint-Germain, tout simplement. Enfin. Finir sixième serait une énorme déception.
Pour viser plus haut l'an prochain, dans quel domaine le club doit-il se renforcer ?
Ligue 1
Rothen : "Ne pas avoir de regrets"
02/05/2009 À 14:30
S.A. : Il va falloir prendre des joueurs confirmés pour renforcer l'effectif et pouvoir jouer sur plusieurs tableaux. Mais surtout, la priorité sera de ne pas casser le groupe qui est en place.
Les incertitudes relatives à l'avenir du club sont-elles pesantes?
S.A. : Ce qui m'inquiète, c'est surtout la gestion de l'effectif. Connaissant un peu le club, je n'ai pas envie que l'on change encore tout. Si on a fait de belles choses ensemble cette saison, ce n'est pas pour tout casser au bout d'une saison. Quand on entend les départs d'untel, untel ou untel, on a du mal à comprendre.
Comprendriez-vous que les actionnaires ne mettent pas la main à la poche à l'intersaison ?
S.A. : Ce n'est pas mon argent, je ne suis pas actionnaire, je ne sais pas ce qui se passe là-haut mais, je le répète, ce serait dommage de casser le groupe. L'objectif, c'est de le garder et de se renforcer. C'est un discours clair et net. Si c'est pour changer, vendre trois joueurs et en recruter d'autres que l'on ne connaît pas pour qu'ils se révèlent, on va perdre du temps. Si c'est pour repartir de zéro et revivre une saison galère, non !
Et si les dirigeants décidaient de vendre des valeurs marchandes comme Sessegnon ou Hoarau ?
S.A. : Si derrière, ils recrutent des Ronaldinho et compagnie, ça va mais sinon... Si des joueurs importants partent, ce sera difficile, ça va faire réfléchir tout le monde. Il ne faut pas en arriver là. Il faut que la situation soit claire pour qu'à la fin du championnat, tout le monde parte en vacances et revienne l'esprit tranquille.
Et concernant Paul Le Guen ?
S.A. : Il est assez grand pour savoir ce qu'il doit faire et sa décision lui appartiendra. Evidemment, je suis pour qu'il reste: c'est quelqu'un que j'apprécie et qui m'a fait confiance aussi. Il est garant de la stabilité de l'équipe. Même critiqué, il a toujours tenu le même discours et nourri des ambitions. Il a fait passer un message auquel le groupe a adhéré. Aujourd'hui, lui et le club en sont récompensés. Maintenant, si le coach venait à partir je pense que le groupe serait assez grand et assez mûr pour le digérer. On a vécu tous ensemble.
Ligue des champions
L'héritier est-il enfin prêt à être sacré ?
IL Y A 3 HEURES
Ligue des champions
"Drame à Paris" et "Neymar chambre Kimmich" : la presse allemande l'a mauvaise
IL Y A 5 HEURES