Imago

Le PSG vainc le signe indien

Le PSG vainc le signe indien
Par Eurosport

Le 18/10/2008 à 21:40Mis à jour

Le PSG, qui restait sur trois échecs consécutifs au Parc des Princes face à Lorient, a pris sa revanche, samedi, lors de la 9e journée (3-2), grâce à un but de Loris Arnaud dans les dernières minutes. Les hommes de Paul Le Guen reprennent provisoirement l

PARIS SAINT-GERMAIN - LORIENT : 3-2
Buts: Pancrate (22e), Hoarau (48e) et Arnaud (86e) pour Paris - Saïfi (12e) et Abriel (38e) pour Lorient

"J'adore le Parc" déclarait Christian Gourcuff, l'entraîneur breton, avant le match. Pas sûr qu'il soit toujours du même avis après le succès à l'arraché du club de la capitale. D'autant que son équipe a mené au score par deux fois... Dans un début de match enlevé, les Parisiens multiplient les percées dans la partie de terrain adverse sans pour autant parvenir à concrétiser. Les Merlus en profitent alors : face à une défense assez passive, Rafik Saïfi, sur un centre de Jérémy Morel, récupère de la tête et trompe Mickaël Landreau (1-0, 12e).

Pas de quoi stopper les ardeurs des coéquipiers de Claude Makelele. A peine dix minutes plus tard, sur un centre de Stéphane Sessegnon, Fabrice Pancrate reprend lui aussi de la tête et égalise (1-1, 22e). Le match gagne alors en intensité. Et les Lorientais se montrent les plus opportunistes: sur une passe en retrait loupée de Zoumana Camara, Kévin Gameiro récupère. Si Andre Ayew manque le coche, Fabrice Abriel ne laisse pas passer l'occasion et crucifie le portier parisien du gauche (1-2, 38e). Les hommes de Paul Le Guen regagnent les vestiaires sous les sifflets. Le spectre de la malédiction lorientaise plane alors sur le Parc des Princes (3 défaites consécutives à domicile, une en Coupe de France et deux en Championnat, depuis 2002 NDLR).

Fortes têtes

De retour sur le terrain, le portier breton, Fabien Audard, touché à la hanche, doit laisser sa place à Lionel Cappone. A peine le temps de se mettre en place et Guillaume Hoarau, sur un centre de Marcos Ceara, égalise... de la tête bien sûr (2-2, 48e). Quatrième but pour l'attaquant réunionnais sous ses nouvelles couleurs. Le match gagne encore en intensité, les deux équipes multipliant attaques et contres.

Dans une ambiance survoltée, les Merlus s'offrent les premiers une balle de K-.O. A la 54e, sur un centre de Morel, Abriel voit son tir du droit échouer sur la transversale. Quelques minutes plus tard, Hoarau, qui a décidément des fourmis dans les jambes, voit son tir du gauche mourir lui aussi sur la barre (61e). Il faut attendre les dernières minutes et l'entrée en jeu de Loris Arnaud pour son premier match en championnat cette saison pour débloquer la situation : sur un centre de Jérôme Rothen, le jeune attaquant (21 ans), formé au club, trompe Cappone... d'une tête, la troisième des Parisiens, la quatrième du match (3-2, 86e).

LA DECLA: Paul Le Guen, entraîneur du PSG

"On a été un peu en difficulté mais on a su revenir à force de volonté, de caractère. Cela nous permet de revenir dans la première moitié de tableau. On a fait des fautes défensives qui nous ont mis en difficulté. Il va falloir avoir à l'esprit qu'on ne reviendra pas à chaque fois. Je ne pense pas que ce soit le fruit du hasard complètement. Cela fait du bien avant deux déplacements difficiles à Schalke et à Marseille. L'atmosphère (au Paris SG, NDLR) elle est ce qu'elle est. Ce n'est vraiment pas impossible à vivre. Il faut avoir des résultats pour se protéger. On avait besoin de cette victoire en ce moment. On sait très bien qu'on ne sera pas dans les trois premiers."

0
0