Grenoble est en train de marquer l'histoire de la Ligue 1. A son insu. Samedi à Auxerre (2-0), les Isérois ont concédé une septième défaite en autant de matches disputés. C'est déjà un record historique et cela n'augure rien de bon pour la suite du championnat. Et pour cause, même si c'est une première et qu'il n'y a aucun antécédent qui pourrait faire office de comparaison, on peut difficilement imaginer Grenoble s'en sortir en mai prochain alors que bientôt 20% du chemin aura bientôt été parcouru par les formations de L1.
Equipe avare en buts mais solide la saison dernière, Grenoble est toujours aussi pingre en matière de réalisations mais n'est plus vraiment étanche. En sept sorties, les Isérois ont déjà encaissé 14 buts, soit deux par match en moyenne. Dans ces conditions, difficile d'espèrer grand chose mis à part une descente en Ligue 2. Mais au-delà du bilan comptable, c'est également l'atmosphère viciée qui ne pousse pas à l'optimisme. Cette semaine, Sofiane Feghouli a cristallisé les problèmes grenoblois. Entre son remplacement dès la 35e minute face à Rennes (0-4), sa mise à l'index - indirecte mais à peine voilée - par Pierre Wantiez, qui avait parlé de "petits merdeux" pour qualifier le comportement de certains joueurs, et son bras d'honneur adressé aux supporters du GF38, Feghouli est sorti des clous. Ennuyeux.
"J'aimerais que mes joueurs se déchirent encore plus"
Ligue 1
Auxerre enfonce Grenoble
26/09/2009 À 08:37
Le cas Feghouli est révélateur d'une situation de plus en plus intenable, même si Mehmet Bazdarevic veut encore y croire. Et s'accrocher. Ce que tout le monde ne semble pas disposé à faire. Il suffit de lire entre les lignes des déclarations du coach grenoblois. "C'est vrai que les statistiques ne sont pas en notre faveur. Mais on peut être la première équipe à avoir perdu sept fois et parvenir à se maintenir. On ne peut aller plus bas, mais on a de la qualité et il nous manque trop de joueurs de haut niveau, actuellement blessés, dans notre effectif. Je ne pense pas qu'on a été largué depuis le début de saison, mais je suis lucide et j'aimerais que mes joueurs se déchirent encore plus sur le terrain pour faire mieux encore. Est-ce que c'est la solution pour s'en sortir ? Je le pense", a-t-il affirmé après la défaite concédée à Auxerre.
Si Bazdarevic se soucie de son équipe, il ne fait pas grand cas de sa personne. Quand on perd sept fois de suite, on est forcément menacé. Mais l'entraîneur actuel du GF38 élude le sujet et se sent soutenu : "Franchement, ma place, ce n'est pas la chose la plus importante. C'est le rôle de l'entraîneur qui est le plus important, mais ce n'est pas ma place. Je pense que j'ai la confiance des dirigeants et celle de mes joueurs. Aucun élément ne me permet d'en douter. Nous avons fait un stage à Clairefontaine pour rester tous ensemble avant ce match d'Auxerre, pour serrer les liens et trouver cette rage de revanche par rapport à tous ceux qui nous voient déjà en L2." Toutes les semaines, ils sont un peu plus nombreux.
Ligue 2
Toulouse leader souverain, belle opération d'Ajaccio et Sochaux
18/09/2021 À 15:34
Ligue 2
Auxerre bat Grenoble et rejoint la tête du classement
02/08/2021 À 21:07