LILLE - LORIENT : 1-2
Buts : Monterrubio (66e, csc) pour le LOSC - Gameiro (33e) et Vahirua (52e) pour Lorient
"On va se faire bouger... Si on peut repartir de là-bas avec un point, je prends"... Comme la plupart des observateurs, Marama Vahirua, l'attaquant lorientais, estimait avant le coup d'envoi que le LOSC version 2009-2010 avait les moyens de venir jouer les trouble-fête en tête de la Ligue 1. Si ce n'est le Brésilien Bastos, parti rejoindre l'armada lyonnaise, la formation lilloise a su conserver au sein de son effectif tous ses autres joueurs cadres (Rami, Mavuba, Cabaye...) pour aborder l'exercice avec confiance. Fortes d'une série de huit matches disputés au cours de l'été sans avoir encaissé le moindre but, les troupes de Rudi Garcia donnent le sentiment d'avoir les moyens de venir titiller le Big Four hexagonal (OM-OL-Bordeaux et le PSG), à condition cependant de faire preuve d'une plus grande efficacité devant le but adverse que face à Lorient.
Une première période à sens unique
Ligue 1
Seydoux: "L'Europe est indispensable"
09/08/2009 À 09:30
Grâce à un bloc équipe toujours aussi homogène, un milieu de terrain capable d'imprimer un pressing étouffant, les LOSC a attaqué le match par le bon bout. Acculant les Bretons dans leur moitié de terrain, les Nordistes ont fait un véritable siège de la cage d'un Audard, impeccable tout au long du match. En raison d'un manque de vivacité flagrant, d'une incapacité chronique à changer de rythme, les hommes de Garcia n'ont cependant réussi qu'en de très rares occasions au cours de la première période à se procurer de véritables situations chaudes, si ce n'est sur des centres lointains ou des coups de pied arrêtés signés Obraniak.
En difficulté tout au long du premier acte, les Lorientais ont su garder leur calme. Souvent au bord de la rupture, les hommes de Gourcuff ont résisté aux assauts adverses en formant un bloc très compact que les attaquants adverses n'ont jamais réussi à contourner, se montrant trop maladroit dans le dernier geste et pas assez incisifs dans les transmissions de balle. Les Merlus, eux, n'ont eu besoin que d'une occasion au cours des 45 premières minutes pour trouver le chemin du but. Sur un service de Monterrubio, Gameiro trompait Butelle de la tête (33e).
Lorient frappe en contre
Victime d'un véritable braquage à l'intersaison avec les départs de Fabrice Abriel, Oscar Ewolo, Mickaël Ciani ou Christophe Jallet, Lorient aborde la saison sur la pointe des pieds mais a su une nouvelle fois s'appuyer sur ses qualités historiques pour créer l'une des sensations de cette première journée. Portés par une défense inédite mais parfaitement en place, les Merlus ont su faire mal en contre. Dans le sillage de Vahirua, Gameiro et du revenant Monterrubio, les Bretons se sont rués sur la moindre opportunité pour creuser des brèches inhabituelles au sein d'une arrière-garde nordiste un peu trop passive. A la suite d'une belle récupération sur une mauvaise passe de Plestan, le pagayeur tahitien doublait ainsi la mise (52e).
Dos au mur, le LOSC finissait le match en trombe. Mavuba, Aubameyang, Obraniak... se procuraient tour à tour plusieurs situations chaudes mais même la réduction du score signée Monterrubio contre son camp n'y changeait finalement rien. Incapables de passer la seconde, de mettre le feu dans la moitié de terrain, les hommes de Garcia payaient cash leur manque d'efficacité, grillant d'entrée un premier joker...
LA DECLA : Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient)
"J'ai été inquiet jusqu'au bout. On savait qu'on venait à Lille et que ce ne serait pas une promenade de santé. On a été dominé. En ouvrant le score, on s'est facilité la tâche. En seconde période, Lille a perdu de sa sérénité, a allongé les ballons encore plus. Ce n'était pas un match maîtrisé. On a eu trop de pertes de balles. En deuxième période, Lille a beaucoup poussé, avec des ballons sur De Melo, il y a eu beaucoup de pression physique. On n'a pas pu rivaliser. On n'a pas été aidé par les décisions de l'arbitre. Il y avait des moyens d'éviter les frayeurs."
Ligue Europa
Tranquille comme Lille
07/08/2009 À 05:30
Ligue 1
Le LOSC sacré ce dimanche si...
09/05/2021 À 21:13