Vidéo - Ancelotti : "Je comprends la réaction de Gameiro"

00:54

Gameiro (PSG), titulaire frustré... et frustrant pour Carlo Ancelotti

Gameiro, titulaire frustré... et frustrant
Par Eurosport

Le 13/04/2013 à 22:05Mis à jour Le 13/04/2013 à 23:19

Aligné à Troyes (0-1), Kévin Gameiro a été sorti par un Carlo Ancelotti très déçu de sa prestation à l'heure de jeu. L'attaquant n'a pas caché sa colère.

Le statut de Kévin Gameiro au PSG n’évolue pas dans le bons sens. De remplaçant concerné et décisif, l’attaquant est passé à un rôle de titulaire impuissant lors de ses deux derniers matches. En quelques semaines seulement, son taux d’efficacité a plongé. En l’absence d’Ibrahimovic, suspendu à Troyes (0-1), il a été aligné d’entrée aux côtés d’Ezequiel Lavezzi mais le duo, peu aidé par une équipe en difficulté, n’a pas brillé. Alors que l’Argentin semblait fatigué, Carlo Ancelotti a préféré sortir le Français qui n’a pas du tout apprécié. "C’est toujours la même chose avec lui. A chaque fois c’est pareil. Mais maintenant, je m'en bat les c...", a crié Gameiro en cédant sa place à Thiago Motta à l’heure de jeu. Comme Nene ou Ménez auparavant, l’attaquant a craqué.

Furieux, l’ancien Lorientais a fait voler une bouteille d’eau et clairement affiché son exaspération. Quelques secondes plus tard seulement, Matuidi, replacé milieu gauche après l’entrée de Thiago Motta, a inscrit l’unique but de la rencontre (65e). Les faits ont ainsi cruellement validé le coaching de Carlo Ancelotti. "Il n'était pas content ? Moi non plus après la première mi-temps, donc on était deux à ne pas être content", s’est justifié l’entraîneur italien après la rencontre. Le Mister n’a pas goûté les quarante-cinq premières minutes décevantes de son équipe et Gameiro en a fait les frais.

Un avenir en pointillés

Il y a deux semaines, Kévin Gameiro avait mené le PSG vers un court succès contre Montpellier (1-0) en marquant huit minutes après son entrée en jeu et son entraîneur avait déclaré qu’il méritait davantage de temps de jeu. Ancelotti a tenu parole en le titularisant aux côtés d’Ibrahimovic contre Rennes. Si Paris avait gagné en Bretagne (0-2), le numéro 9 était resté discret. A Troyes, l’ancien Strasbourgeois n’a pu décocher qu’un seul tir (comme à Rennes, cadré à chaque fois) mais a très tôt perdu un face-à-face avec Thuram-Ulien avant de toucher peu de ballons.

"Je l'ai sorti parce que je pensais qu'il était pénalisé après avoir raté un but dans les premières minutes", a d’ailleurs expliqué Ancelotti. Gameiro aurait perdu la confiance selon le technicien. Il n’a en tout cas pas justifié celle que son coach a placée en lui. Bloqué à six réalisations en L1 cette saison, il a vu sa moyenne but/temps de jeu passer d’une réalisation tous les 97 minutes à une toutes les 115 minutes. Le PSG ne disputant plus que le championnat et la Coupe de France, Gameiro devrait voir son temps de jeu redevenir très mince si Ancelotti lui pardonne ce geste humeur.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0