Eurosport

Chambreur, cool, Eboué : Les huit choses à savoir sur Martin Braithwaite (TFC)

Chambreur, cool, Eboué : voici Martin Braithwaite
Par Eurosport

Le 27/09/2013 à 18:24Mis à jour Le 28/09/2013 à 11:23

Débarqué cet été à Toulouse, Martin Braithwaite signe un début de saison remarqué en L1. Voici huit choses à savoir sur le Danois.

Il est en pleine progression

Martin Braithwaite est en "pleine progression" dans son jeu, expliquait Johann Crochet, notre spécialiste du football scandinave, sur Alleztfc.com quand le joueur a signé à Toulouse. Actif, toujours désireux de se rendre disponible sur le front de l’attaque, il est devenu plus régulier à la finition ces derniers mois. Et ça se voit avec ses chiffres en constante progression ! Auteur de 5 buts en championnat en 2011/2012, il a en planté 9 la saison passée. Et cette année, il est reparti sur des chapeaux de roue. Après avoir marqué 3 buts en quatre matches cette saison avec Esbjerg, il a déjà inscrit 3 réalisations en cinq rencontres de L1 et est impliqué dans quatre des six buts toulousains cette saison.

Il aurait pu jouer pour… Guyana

International danois (4 sélections, 1 but) après être passé par les sélections jeunes, Martin Braithwaite aurait pu jouer sous d’autres couleurs. Enfin, il n’a pas dû hésiter longtemps non plus. Son père étant originaire de Guyana - un état d’Amérique du Sud situé entre le Venezuela et le Surinam -, il a reçu une proposition pour jouer avec cette sélection. Mais il n’a pas donné suite, sans surprise. 

Il a déjà un palmarès

Bon d’accord, on s’emballe un peu. Ce n’est pas très ronflant. Mais Braithwaite a déjà quelques lignes à son palmarès. Après avoir participé à la remontée de l’Esbjerg fB en première division en 2012, il a ainsi remporté la Coupe du Danemark 2013, le premier titre de l’Esbjerg depuis 1979.

Entre Fabrice Eboué, Joakim Noah…

L’avantage avec Martin Braithwaite, c’est qu’on ne risque pas de le rater sur un terrain. Dès ses premiers pas avec le TFC, c’était compliqué de ne pas le voir. Il n’est pas forcément impressionnant avec son 1,80 mètre et ses 77 kilos mais sa coupe de cheveux détonne. Ce n’est pas aussi impressionnant que Marouane Fellaini mais il y un air de ressemblance avec l’humoriste Fabrice Eboué ou avec Joakim Noah…

Un but qui a fait un peu de buzz

Si vous êtes un amateur des vidéos de but qui circulent sur la toile, vous connaissiez peut-être le nom de Martin Braithwaite avant sa signature au TFC. En octobre 2012 contre OB Odense, il avait en effet marqué un joli but d’une superbe talonnade. Sur Internet et notamment en Angleterre, il avait à l’époque fait un peu de bruit. Nul doute que les supporters toulousains aimeraient le voir en marquer d’autres dans ce style avec le maillot du TFC.

Il n’avait pas que Toulouse sur le dos

Si Toulouse ne l’a pas payé cher (moins de 2 millions d’euros), Martin Braithwaite était dans le viseur de quelques clubs, qui doivent peut-être s’en mordre un peu les doigts au vu de son début de saison. En France, Rennes l’avait ainsi supervisé. Auxerre était également sur les rangs. Et de l’autre côté de la Manche où il a fait un essai dans sa jeunesse à Newcastle, son nom a circulé du côté du Celtic Glasgow et encore à Hull City.

Il chambre ses coéquipiers sur Twitter

Il a un petit air de Fabrice Eboué et fait aussi dans l’humour. Et si ses coéquipiers de Toulouse n’ont pas encore pu en profiter car il ne parle pas encore français, ils pourraient rapidement être dans son viseur. En mai dernier, il avait ainsi "chambré" un de ses partenaires qui n’était pas à son avantage sur une photo lors d’un match. Il l’avait comparé à un rat. Et quelques jours plus tard, il avait posté une photo avec "on a retrouvé ton frère" comme commentaire. On vous laisse juger…

Un "gars cool ", amateur de jeux vidéo

Comme le démontre son intégration réussie à la L1, l’attaquant de 22 ans n’est pas stressé. Ce n’est pas son style. Quand il se décrit sur L’Equipe.fr, il le dit clairement : pour lui, il est un "gars cool" qui "aime se la couler douce"  quand il n’a pas les crampons aux pieds. D’une nature tranquille, il est par ailleurs amateur de jeu vidéo.

0
0