Panoramic

Ligue 1 : L'OM met fin à sa série de défaites à Rennes (1-1)

L'OM reprend ses esprits
Par Eurosport

Le 02/11/2013 à 18:58Mis à jour Le 02/11/2013 à 22:20

Après cinq défaites de rang toutes compétitions confondues, l'OM a obtenu un nul qui lui fait du bien à Rennes (1-1). Les Phocéens sont cinquièmes.

On ne sait pas si Elie Baup et ses joueurs auraient signé des deux mains pour le point qu’ils ont pris à Rennes. Quoi qu’il en soit, ils l’ont récolté et celui-ci, à défaut de faire leur bonheur, va sans doute participer à alléger l’atmosphère du côté de la cité phocéenne. Parce que cette unité, à défaut de faire beaucoup avancer les Marseillais, leur permet de mettre fin à une série de cinq défaites de rang, toutes compétitions confondues. L’OM est 5e et laisse le Stade Rennais derrière lui (8e).

Mal commencée, la journée bretonne de l’Olympique de Marseille s’est mieux terminée. Au bout d’un quart d’heure, on n’aurait pourtant pas donné très cher des chances olympiennes tant le onze d’Elie Baup, avec Jordan Ayew préféré à André-Pierre Gignac en pointe, avait raté son entame. Une première alerte après une grosse minute de jeu et un sauvetage alléluia de Nicolas N’Koulou sur une talonnade de Nelson Oliveira avait donné le ton. Le Portugais, bien aidé par une erreur XXL de Morel, s’est rattrapé quelques minutes plus tard d’une frappe monstrueuse de l’entrée de la surface (1-0, 9e).

Menée, la formation olympienne s’est petit à petit remis dans le match et, grâce à une action à trois initiée par Romao, relayée par Abdallah et conclue par Ayew, a recollé et Baup compris que ses joueurs n’étaient pas partis pour lâcher l’affaire (1-1, 16e). Revenus au score, les Marseillais ont par la suite montré un tout autre visage. Et livré avec Rennes une première période enlevée et de qualité.

Les Rennais auraient pu obtenir un penalty sur un contact Ayew - Makoun (26e). Les Marseillais auraient, eux, pu doubler la mise si Thauvin avait cadré sa frappe sur une lumineuse ouverture de Valbuena (29e). Ils sont finalement rentrés au vestiaire dos à dos. Même constat à l’issue d’une seconde période durant laquelle les Bretons ont obtenu un penalty sur une faute légère d’Abdallah sur Kadir à l’orée du dernier quart d’heure. Nelson Oliveira s’est présenté face à Mandanda et, malgré une tentative croisée et plutôt bien placée, a vu l’international français sortir le ballon (75e). Grâce à son portier, l’OM a mis fin à l’hémorragie. C’est déjà pas mal par les temps qui courent.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0