Panoramic

6e journée de L1, antisèche : L'OM est leader, on attend désormais le révélateur

L'OM est leader, on attend désormais le révélateur

Le 21/09/2014 à 00:18Mis à jour Le 21/09/2014 à 00:52

Marseille a pris la tête de la L1 avec une large victoire sur Rennes (3-0). Grâce à un grand Gignac, et sans avoir affronté une opposition très relevée. Mais le plus grand spectacle n'était pas au Vélodrome. Il était au Stadium. Notre antisèche des matches de samedi.

La question : Peut-on parler de début de saison en trompe-l'œil pour l'OM ?

Marseille trône au sommet de la Ligue 1, en attendant la rencontre entre Lille et Montpellier dimanche (14h00). Et l'OM fait un beau leader, avec ses quatre victoires consécutives, ses 13 points sur 18 possibles, le meilleur buteur du championnat en la personne d'André-Pierre Gignac, une attaque qui tourne à plein régime avec 14 buts inscrits, et une défense qui n'a pris qu'un but en quatre matches.

Gignac a marqué deux fois face à Rennes

Gignac a marqué deux fois face à RennesAFP

Ce n'est pas illogique de retrouver l'OM sur le devant de la scène. Mais il faut aussi tenir compte de son tableau de chasse : Bastia, Montpellier, Guingamp, Nice, Evian-Thonon-Gaillard et Rennes, c’est-à-dire des formations classées au-delà de la septième place. Même si Rennes restait sur un nul face au PSG (1-1), le programme des Marseillais en ce début de saison n'était pas des plus indigestes.

Le déplacement mardi à Reims n'inversera pas cette tendance, en attendant le premier choc de la saison dimanche prochain face à Saint-Etienne. Il apportera déjà son lot d'enseignements. Mais au-delà de sa première place, cet OM a montré qu'il était compétitif. Avec les méthodes d'un nouveau coach à assimiler, c'est déjà fort. Et prometteur pour un club qui ne laissera pas d'énergie en Coupe d'Europe.

L'image : Malouda a retrouvé la L1... et un copain

Florent Malouda a retrouvé la Ligue 1 et un vieux copain, Claude Makelele

Florent Malouda a retrouvé la Ligue 1 et un vieux copain, Claude MakeleleAFP

La note artistique : Le scénario de Toulouse-Caen (9/10)

The place to be, samedi soir, c'était le Stadium, où les supporters toulousains et caennais sont passés par toutes les émotions. Pour débrider un match, rien de tel qu'un but précoce des visiteurs. Florian Raspentino s'en est chargé, avec la manière (8e). Toulouse a égalisé par Wissam Ben Yedder (21e  s.p.) et a continué de pousser, voyant un de ses tirs repoussé sur la ligne caennaise (37e), touchant deux fois du bois (37e, 59e) et butant souvent sur Rémy Vercoutre (51e, 54e). Avant de se faire surprendre sur un exploit individuel de Lenny Nangis (76e).

Lenny Nangis donne l'avantage à Caen face à Toulouse.

Lenny Nangis donne l'avantage à Caen face à Toulouse.Panoramic

Mais pas de scénario de la défaite frustrante pour le TFC. Grâce à un héros inattendu nommé Pavle Ninkov. Le latéral toulousain a d'abord provoqué le penalty de l'égalisation transformé par Adrien Regattin (83e). Caen a quand même trouvé le moyen de reprendre l'avantage sur un coup franc somptueux de Jean Calvé (86e), et c'est encore Ninkov qui a permis aux Toulousains de revenir en marquant quasiment sur le coup d'envoi (87e). Dix dernières minutes de folie pour un conclure match riche en rebondissements, c'était vraiment du grand spectacle au Stadium.

On en reparlera ou pas cette semaine

Face à Rennes, André-Pierre Gignac a encore ouvert le score. C'est déjà la quatrième fois en six matches pour l'OM. Et Marseille n'avait pas montré grand-chose avant. Donc si vous entendez parler de Gignac-dépendance, il ne faudra pas être surpris.

André-Pierre Gignac est devant Zlatan Ibrahimovic au classement des buteurs, pour une unité. Pas sûr que ça dure. Le Suédois, déjà énervé par la prestation de son équipe face à l'Ajax (1-1), joue dimanche face à Lyon. Avec encore une motivation de plus désormais.

Si Ibra ne marque pas contre l'OL, il pourrait bien se venger sur Caen mercredi. Probablement sur penalty. Les Normands en ont déjà concédé quatre sur les six buts qu'ils ont encaissés cette saison. 

Romain Alessandrini a signé une entrée fracassante face à Rennes, ponctuée par un but magnifique sur coup franc. De quoi menacer la place de Florian Thauvin, plutôt neutre face à Rennes ?

A Lorient, Reims a obtenu une deuxième victoire consécutive en L1. Cela ne lui était plus arrivé depuis février. La passe de trois contre Marseille, qui reste sur quatre succès d'affilée ? Chiche.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0