AFP

Monaco - Lens (2-0) : A 10 contre 11, Monaco a retrouvé le chemin de la victoire

Tous les vents étaient contraires mais Monaco a retrouvé le chemin

Le 02/12/2014 à 22:54Mis à jour Le 02/12/2014 à 23:56

A 10 contre 11 dès la 39e, Monaco a renoué avec la victoire en L1 en s'imposant contre Lens (2-0), grâce à un penalty de Dimitar Berbatov et un but de Yannick Ferreira Carrasco. L'ASM peut aussi remercier Danijel Subasic qui a notamment stoppé un penalty. Le club de la Principauté remonte provisoirement à la 8e place. Lens reste englué à la 18e place.

Sur sa pelouse de Louis II, Monaco a surmonté tous les coups du sort pour obtenir les trois points face à des Lensois incroyablement fébriles (2-0). Réduits à 10 (35e), les Monégasques sont d’abord allés chercher l’ouverture du score grâce à un penalty obtenu et transformé par Dimitar Berbatov (64e). Ils ont ensuite pu compter sur un Subasic impeccable et décisif au moment de stopper le penalty tiré par Pierrick Valdivia (69e) avant de voir Yannick Ferreira Carrasco porter l’estocade (90+3e). Avec cette première victoire en Ligue 1 depuis le 25 octobre, ils remontent provisoirement à la huitième place. Les Lensois sont 18es et premiers relégables.

Pour l’ASM, les mauvaises nouvelles ont commencé avant le match avec les forfaits combinés de  deux éléments de leur défense, Andrea Raggi et Ricardo Carvalho. L’expérience de ce dernier, remplacé par le jeune Wallace, a fait défaut au cœur de la défense. Surtout quand le Brésilien a vu rouge après une grossière faute (33e) qui laissait une belle balafre sur la jambe de Bourigeaud, obligé de quitter ses partenaires (39e). En infériorité numérique et après avoir buté pendant toute la première demi-heure sur Rudy Riou (14e, 15e, 21e), l’ASM peinait à repartir de l’avant et laissait le ballon à des Lensois qui n’ont su qu’en faire.

Subasic et Ferreira Carrasco sortent le grand jeu

Dominateurs pendant les minutes suivant l’expulsion, les hommes de Kombouaré n’ont pourtant pas réussi à réellement inquiéter Subasic. Et au retour de vestiaires, les Monégasques ont repris le contrôle du jeu. De manière stérile d’abord, puis en étant de plus en plus oppressants. La poisse avait beau les poursuivre, la preuve avec l’occasion d’Abdenour que Riou détournait sur sa barre (58e), ils ont continué à insister. La faute de Le Moigne en pleine surface sur Berbatov leur a finalement offert le petit coup de pouce du destin qui leur faisait tant défaut.

Après le show (mal récompensé) de Riou, les spectateurs de la Principauté ont assisté au show de leur propre gardien. Sur le penalty généreusement accordé par l’arbitre (alors que Coulibaly était hors-jeu), Subasic a plongé du bon côté et eu la main ferme. Il est ensuite allé chercher la lucarne opposée sur la magnifique frappe d'El Jadeyaoui (85e), l’ultime occasion de Nordistes trop timides jusqu’alors. Le but de Ferreira Carrasco a ensuite annihilé tous leurs espoirs.

Yannick Ferreira Carrasco face à Benjamin Bourigeaud lors de Monaco-Lens - 2014-2015

Yannick Ferreira Carrasco face à Benjamin Bourigeaud lors de Monaco-Lens - 2014-2015AFP

0
0