AFP

L1, 2e journée: le PSG en tête grâce à sa victoire tranquille sur le Gazélec Ajaccio (2-0)

Deux buts en vingt minutes, et le PSG s'installe (déjà) en tête

Le 16/08/2015 à 22:52Mis à jour Le 17/08/2015 à 00:51

LIGUE 1 - Sans forcer, Paris a aligné un deuxième succès en deux matches. Dimanche soir, Blaise Matuidi et Thiago Silva ont été les bourreaux d'un Gazélec Ajaccio (2-0) qui a plié trop rapidement. Le triple champion de France est leader à la différence de buts.

Une formalité. Sans grande surprise, le PSG n'a pas eu à forcer son talent pour venir à bout du Gazélec Ajaccio (2-0) dimanche, en clôture de la 2e journée de Ligue 1. Les hommes de Laurent Blanc ont parfaitement négocié la venue du promu corse en prenant rapidement un break d'avance, grâce à des buts de Blaise Matuidi (11e) et de Thiago Silva (21e). Un succès qui permet aux Parisiens de prendre la tête du classement, avec une meilleure différence de buts que Reims et Caen. Déjà.

Les places vont valoir cher dans le onze de Laurent Blanc cette saison, et il ne sera vraiment pas évident de prendre celle de Blaise Matuidi. Déjà décisif à Lille (0-1), le milieu de l'équipe de France a lancé Paris sur le chemin de la victoire face au Gazélec. Suite à une longue ouverture de Thiago Silva renvoyée timidement par la défense corse, l’ancien Stéphanois a été le plus prompt pour s'emparer du ballon et l'expédier dans la lucarne d'une frappe puissante au premier poteau (1-0, 11e).

Hormis une reprise de la tête de Grégory Pujol (17e), le Gazélec, positionné très bas et incapable de ressortir le ballon, n'a pas vraiment pu réagir à l'ouverture du score parisienne. Et le PSG n'a pas tardé à se mettre à l'abri. Sur un corner parfaitement tiré par Thiago Motta, de retour dans l'équipe de départ, Thiago Silva a profité d'une certaine liberté pour venir catapulter le ballon au fond des filets d'une tête smashée, et donner un break d'avance au club de la capitale (2-0, 21e).

La joie de Thiago Silva (PSG) après son but face au Gazélec Ajaccio

La joie de Thiago Silva (PSG) après son but face au Gazélec AjaccioPanoramic

Paris a fait briller Maury

Fort de cette entame idéale, Paris a pu gérer la suite tranquillement. Tout en continuant à se procurer des occasions. Clément Maury, le portier du Gazélec, en a profité pour s'illustrer sur des tentatives d'Edinson Cavani (69e) et de David Luiz (85e), et éviter à son équipe une addition plus salée. Il a aussi été aidé par un manque d'adresse des Parisiens dans le dernier geste, à l'image de Cavani (60e), de Serge Aurier (80e), ou de Jean-Kevin Augustin, qui n'a pu célébrer sa première titularisation en faisant trembler les filets (65e).

A défaut d'inscrire un troisième but, le PSG a passé une soirée des plus tranquilles. Les clameurs du public du Parc sur l'un des rares ballons touchés par Kevin Trapp, dans le temps additionnel, en ont dit assez long sur l'écart qui a séparé le triple champion de France en titre du promu corse, plus petit budget de L1. Avec sérieux et sérénité, Paris a fait le plein sur ses deux premiers rendez-vous en championnat. Le voilà leader du classement dès le mois d'août. Difficile d'imaginer que ce n'est pas parti pour durer tant sa supériorité est déjà criante.

0
0