AFP

L'OM tenu en échec au Vélodrome par Toulouse (0-0)

Marseille ne méritait pas mieux

Le 14/08/2016 à 22:36Mis à jour Le 15/08/2016 à 01:09

LIGUE 1 - Marseille a dû se contenter d'un point face à Toulouse au Vélodrome lors de la 1re journée (0-0). L'OM, malgré une tentative de Rémy Cabella repoussée par le poteau en première période, a éprouvé des difficultés face à une solide équipe toulousaine.

Les supporters marseillais ne vont pas être rassurés. Pour sa première sortie à domicile de la saison, dimanche soir, l'OM n'a pas réussi à faire mieux qu'un triste nul contre Toulouse (0-0) lors du match de clôture de la 1re journée. La première rencontre sans but de l'édition 2016-17 de la Ligue 1. Les joueurs de Franck Passi ont qui plus est livré une prestation à la hauteur des inquiétudes, notamment en première période.

Pourtant, l'équipe apparaissait plutôt décente sur le papier avec, en particulier, son milieu expérimenté composé de Lassana Diarra et Abou Diaby. Mais rapidement, le Toulouse de Pascal Dupraz, appliqué et intelligent dans son placement, a douché les espoirs du public en se montrant plus dangereux que son adversaire et en contenant sans trop de difficulté les assauts marseillais.

Khaoui intéressant, Lafont décisif

L'OM n'a pas mis longtemps à comprendre que le match allait être compliqué. Après moins d'un quart d'heure de jeu, Henri Bedimo a dû quitter le terrain et céder sa place à Karim Rekik sur blessure. Quelques instants plus tard, Martin Braithwaite sollicitait Yohann Pelé en cadrant une tête puissante (22e). Brouillons, incapables d'enchaîner plusieurs passes d'affilée, dépassés dans l'engagement, les Phocéens ont pourtant obtenu la meilleure occasion du premier acte. Mais, parfaitement servi dans la surface à l'issue d'un contre, Rémy Cabella a expédié sa frappe sur le poteau gauche d'Alban Lafont (25e).

Hormis une demi-volée d'Oscar Trejo (35e), Marseille n'a plus réellement été mis en danger par des Toulousains souvent imprécis dans les derniers mètres. Plus mordant au retour des vestiaires, les coéquipiers de Saîf-Eddine Khaoui, entré à la pause, ont même connu un temps fort. En l'espace d'une minute, l'ancien tourangeau a mis Bafétimbi Gomis sur orbite à deux reprises. L'attaquant olympien a alors fait parler sa puissance pour trouver par à chaque fois le cadre, obligeant Alban Lafont à sortir des parades de grande classe (63e, 64e).

Après une intersaison mouvementée, les supporters abordaient le début de la saison avec de nombreuses craintes. Force est de constater que les satisfactions sont rares après ce match d'ouverture. A Franck Passi et les siens maintenant de montrer qu'ils valent mieux que ce match raté. Pour le TFC, ce premier point glané à l'extérieur est encourageant.

0
0