"Je trouve que Bruno a les caractéristiques qui permettent à l'OL de s'inscrire dans la durée". Ce mardi, Jean-Michel Aulas a de nouveau apporté son soutien à Bruno Genesio, de plus en plus contesté par une partie des supporters lyonnais. Ces derniers jours, certains d'entre-eux ont même fait fleurir dans la cité des Gones des pancartes réclamant son départ, comme le font par exemple ces derniers mois à Londres les supporters d'Arsenal exigeant la tête d'Arsène Wenger.

Des banderoles hostiles à Genesio fleurissent à Lyon

Ligue 1
Genesio en danger ? Blanc ne laisserait pas Aulas insensible
12/05/2017 À 09:20

L'OL "pas parti" pour changer d'entraîneur selon Aulas

"Je suis à l'écoute des supporters. On a aussi un conseil d'administration qui se réunira pour étudier mes propositions", leur a répondu ce mardi Jean-Michel Aulas, ajoutant que son club n'était "pas parti pour changer d'entraîneur", mais qu'il n'y aurait pas de décision définitive "avant le conseil d'administration" du club, qui se tiendra après la dernière journée de Ligue 1 entre l'OL et l'OGC Nice, ce samedi. Une manière de se laisser une marge de manœuvre si, par exemple, la contestation anti-Genesio venait à prendre de l'ampleur ? "Personnellement, je n'ai aucun doute sur le fait qu'il soit là la saison prochaine, a-t-il assuré. J'ai réuni le comité de gestion hier (lundi, ndlr), il pense la même chose que moi."
Le président lyonnais, qui a tenu à défendre la saison de son équipe, ne semble en tout cas guère emballé par la perspective d'engager un entraîneur étranger, une hypothèse qui revient souvent dans les discussions à Lyon lorsque l'entraîneur français en place est contesté : "Il n'y a pas beaucoup d'entraîneurs étrangers qui durent dans un club français. Et les coûts de départ peuvent tuer un club", a rétorqué Aulas, avant d'ajouter que "changer d'entraîneur est toujours un risque".
Vendredi dernier, au lendemain de l'élimination lyonnaise en demi-finale de la Ligue Europa, l'Equipe avait révélé que le profil de Laurent Blanc ne laissait pas insensible les décideurs lyonnais. Une rumeur calmée ensuite par une information du Parisien, qui assurait que l'ancien coach du PSG rêvait plutôt de l'étranger et plus précisément du Barça. Samedi sur beIN Sports, Jean-Michel Aulas s'était déjà montré catégorique au sujet de l'avenir de Bruno Genesio : "Oui bien sûr qu’il sera là, je l’ai déjà dit, je le répète, il n’y a aucune raison, quand on est de l’intérieur et quand on sait ce qu’il se passe, d’imaginer un changement. Les changements viendront de l’organisation, des joueurs." N'en déplaise à certains.

Genesio : "J'ai vu qu'il y a déjà des candidats à ma succession"

Ligue 1
Bosz touché par la confiance d’Aulas : "J’espère pouvoir lui rendre avec des points"
19/04/2022 À 16:34
Ligue 1
Genesio : "On doit acquérir une mentalité de ‘chien’ quand on n’a pas le ballon"
07/01/2022 À 20:03