Ce mardi, L'Equipe revient sur les coulisses du transfert raté de Neymar au Paris Saint-Germain cet été. Dans une double page, le quotidien donne les détails sur les négociations qui auraient pu permettre l'arrivée du Brésilien en France.

Il y a encore peu de temps, Nasser Al-Khelaïfi espérait recruter une star pour remplacer Zlatan Ibrahimovic, dont le départ avait été acté fin 2015, et surtout pour lui faire passer ce fameux cap en Ligue des champions. Le président avait jeté son dévolu sur Neymar, sa cible prioritaire, et il se disait il y a peu que jusqu'au 31 août, Al-Khelaïfi avait encore bon espoir de parvenir à ses fins. Pour cela, le président était prêt à faire de Neymar le patron du club parisien, sa figure de proue. A l'image de ce qu'est l'imposant Leo Messi au Barça. Celui qui fait de l'ombre au Brésilien, notamment dans l'élection du Ballon d'Or.

Ligue 1
Au PSG, tout le monde n’était pas convaincu à l’idée de recruter Griezmann
25/10/2016 À 07:08

Lionel Messi, félicité par Neymar, a ouvert le score pour le Barça face à Manchester City, en Ligue des champions.

Crédit: AFP

Paris était prêt à payer la clause de 192 millions

Selon L'Equipe, les dirigeants parisiens ont rencontré Neymar da Silva Senior, le père très influent dans les choix de carrière de son fils, et l'agent du joueur, Wagner Ribeiro, à plusieurs reprises. A Sao Paulo notamment, en avril, où Olivier Létang fait comprendre que la clause libératoire (192 millions d'euros) n’est pas un problème pour le PSG et pour le Prince Al-Thani. Mais le père du joueur pose lui aussi ses conditions : pour voir débarquer sa descendance en Ligue 1, Paris doit lui verser un salaire annuel de 25 millions d'euros et surtout régler l'amende de 45 millions d'euros dont Neymar doit s’acquitter pour évasion fiscale. En outre, il exige aussi qu'un "jet privé soit mis à disposition pour que Neymar retrouve la sélection" et… la création d'une chaîne d'hôtels à son nom. Rien que ça.

Ce qu'exige Neymar Senior refroidit Al-Khelaïfi, qui se déplacera une dernière fois en mai à Ibiza pour négocier. Le board parisien est disposé à faire des efforts mais ne se voit pas offrir plus de 15 millions d'euros par an à Neymar. La somme qu'il est parvenu à obtenir mi-septembre lors de sa prolongation de contrat avec Barcelone. Pour s'éviter des sanctions de l'UEFA pour non-respect du fair-play financier, le PSG a également refusé de régler les problèmes fiscaux du Brésilien. "Si le club s'était plié à cette exigence, Neymar serait aujourd'hui à Paris", estime L'Equipe.

Neymar était (vraiment) très exigeant pour venir au PSG

Transferts
C'est fait, Neymar est blaugrana jusqu'en 2021
21/10/2016 À 13:49
Football
Neymar préfère en rire : "Il n'y a pas 500 personnes, d'accord ?"
01/01/2021 À 05:49