Getty Images

Marseille corrige Rennes au Roazhon Park (0-3) et revient provisoirement sur l'OL et Monaco

Une correction et l'OM revient sur Lyon et Monaco

Le 13/01/2018 à 18:52Mis à jour Le 13/01/2018 à 19:10

LIGUE 1 - Belle opération de l'OM ce samedi. Les Marseillais ont corrigé les Rennais en Bretagne (0-3) grâce à des buts de Germain (35e), Sanson (45e) et Thauvin (82e), qui avait raté un penalty (26e). L'OM revient à hauteur de l'OL et Monaco avec 41 points.

Marseille tient sa revanche. Et elle est éclatante. Battu par Rennes à l'aller au Vélodrome en championnat (1-3), puis éliminé par les Bretons en 8e de finale de Coupe de la Ligue (2-2, 4-3 t.a.b.), l'OM a cette fois-ci imposé sa loi aux Bretons. Les hommes de Rudi Garcia ont fait fructifier leur très nette supériorité en première période pour signer une large victoire au Roazhon Park (0-3) avec des buts de Valère Germain, Morgan Sanson et Florian Thauvin en fin de match samedi, lors de la 20e journée. Ils reviennent provisoirement à la hauteur de Monaco (2e) et Lyon (3e) au classement.

Les Marseillais ont pu compter sur l'apathie rennaise en première période. Sans Tomas Koubek, la formation de Sabri Lamouchi aurait sombré davantage dans les 45 premières minutes. Le portier tchèque a brillamment retardé l'échéance (2e, 9e, 15e), jusqu'à sa superbe parade sur un penalty provoqué et frappé par Florian Thauvin (27e). Mais l'OM a fini par obtenir une récompense logique à ses efforts.

Grâce à l'un de ses hommes en forme du moment. Valère Germain a fait parler son efficacité actuelle et profitant d'un service parfait de Thauvin - malgré un mouvement suspect du bras - pour lancer l'OM sur la voie du succès (0-1, 35e). Il a de nouveau frappé juste avant la pause, avec une passe décisive cette fois-ci. Décalé côté droit par Morgan Sanson, l'avant-centre marseillais a parfaitement temporisé avant de retrouver son milieu de terrain qui a ajusté Koubek de l'intérieur du pied (0-2, 45e).

Valère Germain (OM) félicité par ses coéquipiers après avoir marqué face à Rennes

Valère Germain (OM) félicité par ses coéquipiers après avoir marqué face à RennesGetty Images

Penalty raté, passe décisive, but et barre transversale : Thauvin a tout fait

C'était le tarif minimum pour des Rennais bien décevants, même s'ils n'avaient pas été loin de profiter de l'absence de Jordan Amavi. Hiroki Sakai décalé sur le couloir gauche, Bouna Sarr n'a pas toujours bien tenu le côté droit habituellement occupé par le Japonais et il a fallu une parade de Steve Mandanda (24e) et un sauvetage de Sakai (42e) pour empêcher Ismaïla Sarr de trouver l'ouverture sur deux centres de Rami Bensebaini. La sortie de Wahbi Khazri, touché à l'épaule durant la quasi-totalité de la première période (40e), n'a pas vraiment arrangé les affaires d'une équipe de Rennes sans consistance.

Elle a mis plus d'intensité en seconde période, mais sans vraiment parvenir à se montrer dangereuse (54e, 66e). Marseille avait aussi un peu levé le pied jusqu'à l'entrée de Zambo Anguissa à la place de Dimitri Payet (67e). L'OM a alors repris sa marche en avant sous l'impulsion de Thauvin. L'attaquant marseillais a scellé la victoire des siens de la tête sur un centre de Luiz Gustavo (0-3, 82e) avant de manquer de peu d'inscrire l'un des buts de l'année, son lob magnifique de 50 mètres échouant sur la barre de Koubek (90e+2). Cela n'aurait donné que plus de relief à cette reprise aboutie de l'OM.

0
0