Getty Images

Buteur taquin face à l'OL, Hatem Ben Arfa tient son "grand match" sous le maillot de Rennes

Golazo et chambrage face au kop lyonnais : Ben Arfa tient son "grand match" rennais

Le 06/12/2018 à 11:10Mis à jour Le 06/12/2018 à 14:15

LIGUE 1 - Titulaire pour la première de Julien Stéphan sur le banc du Stade Rennais, Hatem Ben Arfa a brillé sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais, mercredi soir. Buteur, l’ancien de la maison rhodanienne a grandement aidé le club breton à s’imposer (0-2). Et a même taquiné son ancien public. Retour sur la plus belle soirée rennaise de l’ex-pépite des Gones.

Revoir son ex briller peut agacer. Surtout s’il vous nargue. Demandez aux supporters de l’Olympique Lyonnais. Ces derniers ont passé un mauvais moment, mercredi soir au Groupama Stadium. Parce que les Gones ont rechuté face à Rennes (0-2) et, double peine, Hatem Ben Arfa, l’enfant du club, a brillé, non sans épargner son ancien public au passage. Comment ? En marquant un "golazo" assorti d’un chambrage au moment de célébrer son oeuvre.

Vidéo - Stéphan : "Ben Arfa a fait un grand match"

00:44

Plaisir d'offrir, joie de recevoir : Ben Arfa avait été visé par une banderole du principal groupe de supporters lyonnais en avant-match ("Hatem ça la merde"). Il ne s'est donc pas privé pour fêter sa troisième réalisation de la saison en Championnat. En réponse de quoi, Ben Arfa a reçu quelques gobelets et les remontrances de l’arbitre. Puis des compliments pour sa prestation la plus aboutie sous le maillot rennais.

"Il a fait un grand match"

"Hatem a été décisif, il a marqué, il a fait un grand match. Mais il a fait un grand match comme l’ensemble des joueurs qui ont participé à cette rencontre", a tenu à souligner après coup Julien Stépan, nouvel entraîneur rennais qui a préféré louer le collectif plutôt que le(s) coup(s) d’éclat de son meneur de jeu. "C’est un joueur de talent et on en a un certain nombre dans l’équipe", a appuyé le fils de Guy, le fidèle adjoint de Didier Deschamps chez les Bleus, après sa première victorieuse sur le banc du club breton.

Ben Arfa, lui, ne s’est pas exprimé. Et a laissé son pied gauche parler pour lui. C’est encore ce que l’ancien placardisé du PSG sait faire de mieux. Le voilà à deux buts sur ses deux derniers matches de Ligue 1. C’est autant que lors des trente-cinq précédents. La preuve qu’à 31 ans, Ben Arfa n’a pas fini de donner, à commencer par du plaisir aux amateurs de football. Rennes, modeste 13e de Ligue 1 qui a besoin de tous ses talents pour retrouver une place plus conforme à ses objectifs, et son nouvel entraîneur ne s’en plaindront pas.

0
0