Getty Images

L'OM domine Saint-Etienne (2-0) et se replace à la 4e place

Marseille a une tout autre allure

Le 03/03/2019 à 22:57Mis à jour Le 04/03/2019 à 00:06

LIGUE 1 - L'OM retrouve des couleurs. L'équipe phocéenne a facilement battu Saint-Etienne (2-0) dimanche au terme d'une prestation aboutie. Mario Balotelli et Florian Thauvin ont marqué, symbole d'une attaque revigorée. Avec ce résultat, Marseille prend la 4e place à son adversaire du soir, à cinq points de Lyon et du podium. Les Verts, eux, calent pour la 3e fois en cinq journées.

Marseille confirme son retour au premier plan match après match. Faciles vainqueurs de Saint-Etienne au Vélodrome (2-0), les Phocéens réintègrent le top 4 en passant devant leur victime du soir. Les hommes de Rudi Garcia ont fait la différence dès la première demi-heure du match, grâce à Mario Balotelli et Florian Thauvin. L’attaquant italien, qui a marqué son troisième but dans l’antre de l’OM, est bien parti pour être le nouveau chouchou du public.

Il y a de la joie au Vélodrome. Et pas seulement quand Mario Balotelli improvise un selfie vidéo après avoir marqué un (joli) but. Il y a de la confiance retrouvée surtout, au regard de la prestation aboutie des Marseillais face à des Verts dépassés et dont le réveil a été trop tardif. Déterminé à faire mal très vite à Saint-Etienne, Marseille a mis les ingrédients que méritait ce genre d’affiche dès l’entame, notamment avec une agressivité positive au pressing. Dominateurs dans l’entrejeu, les Phocéens ont néanmoins eu besoin de deux coups de pied arrêtés pour matérialiser leur mainmise au tableau d’affichage.

Balotelli va mettre tout le Vélodrome dans sa poche

Balotelli, donc, s’est permis d’ouvrir le score avec une reprise acrobatique à la réception d’un corner de Thauvin (1-0, 12e), un geste qu’il a fêté en allant chercher son téléphone auprès d’un "complice" qui se trouvait aux abords de la pelouse. Preuve de son bel état d’esprit, il a ensuite laissé Thauvin tirer un penalty concédé par Mathieu Debuchy, coupable d’une main dans la surface sur une frappe de Lucas Ocampos (2-0, 21e). Abasourdis par ces deux réalisations inscrites coup sur coup, les Stéphanois ne s’en sont jamais remis et sont globalement passés à côté de leur match.

Car, hormis une intervention in extremis de Bouna Sarr (15e) et une belle sortie de Steve Mandanda devant Robert Beric (75e), force est de constater que l’OM n’a pas été beaucoup inquiété dans cette partie. Même s’il a un peu plus subi après la pause, sans jamais donner l’impression d’être sur un fil pour autant. À l’arrivée, cette victoire sur un concurrent direct à la course à l’Europe, voire au podium avec plus d’ambition, est méritée. Elle prolonge en prime l’invincibilité à cinq journées. Elle aurait pu être encore plus belle si Lille et Lyon ne s’étaient pas imposés eux-aussi lors de cette 27e journée, la troisième place restant à cinq points.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0