Getty Images

Ben Arfa dézingue Rennes et prépare son été : "Je ne prends pas de plaisir"

Ben Arfa dézingue Rennes et prépare son été : "Je ne prends pas de plaisir"

Le 12/05/2019 à 18:58Mis à jour Le 12/05/2019 à 19:08

LIGUE 1 - Encore très critique sur le jeu de Rennes, tenu en échec par Guingamp ce dimanche (1-1), Hatem Ben Arfa s'en est explicitement pris à Julien Stéphan. Le milieu de terrain a préparé son départ au prochain mercato.

Personne ne sait où sera Hatem Ben Arfa la saison prochaine. Mais il aura probablement quitté Rennes. Après le match nul concédé par son équipe face à l'En Avant Guingamp (1-1), le milieu de terrain a quasiment acté son départ, alors qu'une option liée à son contrat aurait pu lui permettre d'y rester une saison de plus. "Je ne prends pas de plaisir et on doit être guidés par cela", a-t-il confié en zone mixte.

Ces dernières semaines, le joueur formé à l'Olympique Lyonnais n'a cessé d'évoquer cette notion au moment d'évoquer son avenir. "HBA" ne jure plus que par le jeu et la victoire du Stade Rennais en Coupe de France face au Paris Saint-Germain n'a même pas influencé son jugement. "Ces derniers matches me permettent d'avancer dans mon cheminement pour la saison prochaine, a-t-il ajouté. Ce qu'on nous propose est limité, donc ça oriente mon choix".

Ben Arfa s'en prend à Stéphan… et aux supporters

Effectivement, Rennes a encore affiché ses limites, ce dimanche, même si le club a évité la défaite de peu. "Les Guingampais méritaient de gagner ce match parce qu'ils ont déployé un meilleur jeu que nous, a expliqué Ben Arfa. Ils étaient plus ambitieux." L'ancien Parisien s'en est aussi pris à son entraîneur, Julien Stéphan. Assez explicitement : "Il faut qu'on nous transmette des choses pour aller attaquer, pas pour défendre notre but à chaque fois. On est peureux. Si on est 13e aujourd'hui, ce n'est pas pour rien".

Ce discours, qu'il ne cesse de déployer pour préparer son départ, lui a encore valu d'être conspué au Roazhon Park, notamment en fin de match, où il a été remplacé par Jérémy Gelin. Suffisant pour acter la rupture, puisque "se faire siffler, ça joue aussi", et permettre au joueur de 32 ans de manier l'ironie : "Le groupe a montré beaucoup de choses cette année, moi compris, a-t-il rappelé. Ils n'avaient pas eu une coupe depuis 48 ans, ils n'ont jamais vécu une telle épopée européenne et ils sifflent comme ça… Tout ce que je peux dire c'est merci". Et au revoir.

Hatem Ben Arfa, au duel avec Pedro Rebocho lors de Rennes - Guingamp, le 12 mai 2019

Hatem Ben Arfa, au duel avec Pedro Rebocho lors de Rennes - Guingamp, le 12 mai 2019Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0