Getty Images

Guingamp - Caen, tensions sur et en dehors du terrain

Guingamp - Caen, tensions sur et en dehors du terrain
Par AFP

Le 03/05/2019 à 23:58Mis à jour Le 04/05/2019 à 00:05

LIGUE 1 - Le match entre Guingamp et Caen, très important dans la course au maintien, promet d'être disputé. Parce que l'enjeu sportif est important, donc, mais aussi parce que la tension est montée entre les deux clubs, ces dernières semaines.

Bien plus que 3 points en jeu : donné perdu pour la L1 depuis novembre, Guingamp joue ce samedi (20h00) une de ses ultimes cartes en recevant Caen, une équipe qui ne veut pas se faire déloger de sa place de barragiste. S'il refuse de parler de match de la dernière chance, Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur guingampais, a bien dû le reconnaître : "ce sera un mois de mai sans marge" pour l'En-Avant.

Réception de Caen et de Nîmes, déplacements à Rennes et pour finir à Amiens, "il faudra faire des résultats à tous les matches" pour espérer vivre une septième saison consécutive dans l'élite, a-t-il averti. Derniers avec 24 points seulement en 34 matches, les Bretons ne veulent pas baisser les bras. "On est dans ce qu'on connaît depuis de nombreux mois maintenant", souligne leur technicien.

"On était mort et enterré mi-novembre avec 7 points en 13 matches. Tous les médias ont sorti toutes les stats possibles et imaginables pour dire qu'on était condamnés (...) mais on est toujours à la bagarre, on est toujours vivant, et c'est aussi dans l'ADN de Guingamp de réussir à exister dans ces moments là", a-t-il rappelé.

Caen a tenté de se rassurer

Le problème pour l'EAG étant qu'il faudra ensuite enchaîner, car même en cas de victoire face aux Caennais, il resterait dernier, revenant dans le meilleur des cas à 1 point de Dijon et 2 de Caen. "On est en dents de scie. On a été capable de faire de très belles choses. Pas régulièrement. On a soufflé le chaud et le froid d'un match à l'autre, mais on a toujours réussi à se remobiliser quand on a raté un rendez-vous", détaille Gourvennec.

Jocelyn Gourvennec

Jocelyn GourvennecGetty Images

En comparaison, Caen, 18e avec 29 points, a presque une situation enviable, avec plus à gagner qu'à perdre dans ce match des mal-classés. "Une défaite de Guingamp serait beaucoup plus dramatique pour eux que pour nous. Il n'y a pas de comparaison possible entre nous et Guingamp", juge Rolland Courbis.

Vainqueur dimanche dernier de Dijon (1-0), Caen croit à nouveau dur comme fer en ses chances de maintien et a battu le rappel auprès de son public en offrant le déplacement en car aux 850 supporters qui rempliront le parcage visiteur samedi soir.

Courbis a fait monter la pression

En expert de la mise sous pression de l'adversaire, Courbis a aussi remis une couche sur la polémique née des soupçons exprimés par le président guingampais Bertrand Desplat sur une éventuelle tentative d'arrangement autour de Caen-Angers, finalement perdu par Malherbe (1-0) lors de la 33e journée.

"Guingamp est un club certes sympathique, ça le restera toujours d'ailleurs, mais surtout un faux petit club. Pour se permettre de faire ce qu'il (Desplat) fait, il faut avoir de sacrées relations, et je ne sais pas où s'arrêtent ces relations !", lâche le coach normand, goguenard.

Rolland Courbis lors de Monaco - Caen

Rolland Courbis lors de Monaco - CaenGetty Images

Une provocation qui laisse Gourvennec - qui a joué sous les ordres de Courbis il y a 20 ans à Marseille - de marbre : "Je ne m'occupe pas de ça. Ça fait 42 ans que je suis dans le foot, que je fais des matches toutes les semaines et j'ai appris que les matches se jouent sur le terrain et pas dans les médias".

Et sur le terrain, Caen, qui a gagné plus de points en déplacement que Guingamp n'en a gagné à domicile, partira légèrement favori, à condition que son attaque soit performante, avertit Courbis. "Je ne m'imagine pas gagner à Guingamp sans marquer au moins deux buts. Je n'ai pas encore vécu ça depuis mon arrivée...", a-t-il noté. Mais le jeu en vaut la chandelle. En cas de succès, Caen pourrait encore rêver de maintien direct : Amiens et Monaco, 17e et 16e, n'ont que 4 points d'avance et se rencontrent lors de la 37e journée.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0