Getty Images

LIGUE 1 - L'OM sombre à Reims (2-1) et s'éloigne de l'Europe

Pas de champagne mais le calice jusqu'à la lie pour l'OM

Le 02/02/2019 à 22:49Mis à jour Le 02/02/2019 à 23:31

L'OM n'y arrive plus. Une nouvelle fois défaits, à Reims cette fois (2-1), les Marseillais enchaînent une troisième défaite en quatre matches et voient les places européennes s'éloigner. L'équipe de Rudi Garcia pointe à une inquiétante 10e place au soir de cette 23e journée.

L’OM n’est pas au mieux et Reims a su en profiter. Les Rémois ont pris le meilleur sur les Olympiens ce samedi soir (2-1), grâce des réalisations de Tristan Dingome et Hyun-Jun Suk. Si les joueurs de David Guion n’ont pas toujours eu la maîtrise du jeu, ils ont toutefois su exploiter les nombreuses failles marseillaises. Avec ce nouveau succès, Reims s’empare de la septième place du classement, l’OM est dixième à neuf unités du podium. Les Rémois ont confirmé leur bonne série, eux qui n’ont plus connu la défaite en championnat depuis sept matches.

Les Olympiens répètent les mêmes erreurs. Huit jours après sa défaite face à Lille (1-2), au Vélodrome, l’OM a encore failli à sa mission. Mal rentrés dans leur rencontre, les Phocéens ont eu du mal à se trouver. Disposés dans un 4-3-3, les joueurs de Rudi Garcia ont tenté de jouer dans le dos de la défense rémoise mais en vain. Bien en place, les Rémois se sont affirmés grâce à une forte présence au milieu de terrain. La défense marseillaise très friable s’est logiquement fait prendre à défaut.

Cette fois, Balotelli a été trop discret

C’est Tristan Dingomé qui a donné le premier coup de massue (21e), après un joli contre rémois. Le milieu de terrain a inscrit au passage son premier but de la saison. Une première réalisation qui a encouragé les joueurs de David Guion à se montrer plus entreprenants. Après un premier acte insipide (37% de duels gagnés seulement), les Marseillais ont continué à s’enfoncer. Laissant beaucoup d’espace aux Rémois, la défense centrale olympienne composée de Luiz Gustavo et Rolando a vacillé plus d’une fois. Concédant pas moins de trois occasions franches successives (49e, 51, 56e), les Marseillais se sont encore fait punir. 17 secondes seulement après son entrée en jeu, Hyun Jun Suk a donné le but de la victoire à Reims (68e).

Les Olympiens ont peiné offensivement, à l’image de Mario Balotelli. Buteur pour sa première apparition lors de la journée précédente face à Lille (1-2), la soirée de l’ancien Niçois a été bien plus compliquée. Muselé par la défense rémoise et difficilement trouvé par ses partenaires, il a erré la plupart du temps comme une âme en peine. Son manque d’automatisme avec ses nouveaux partenaires s’est fait ressentir. Sa belle frappe sur coup franc (62e), qui a frôlé la lucarne est quasiment son seul fait d’arme dans cette rencontre. Peu mobile à la pointe de l’attaque, Mario Balotelli a rappelé à tout le monde qu’il ne pourrait pas régler tous les maux de l’OM à lui seul. Sorti après l’heure de jeu (73e), il n’a pas réussi à peser sur la défense adverse. La réalisation de Clinton Njie en fin de rencontre (86e) est anecdotique. Cet OM-là n’est pas encore guéri et "Super Mario" aura fort à faire pour combler les grandes attentes qu’il suscite.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0