Getty Images

Rennes ne doit pas s'en contenter

Rennes ne doit pas s'en contenter

Le 15/03/2019 à 21:42Mis à jour Le 17/03/2019 à 14:43

LIGUE 1 - Le Stade Rennais a offert à ses supporters quelques beaux moments avec cette aventure en Ligue Europa. Cette campagne a validé le projet mis en place par Olivier Létang. Mais les Bretons vont maintenant devoir essayer de confirmer. Et cela passe par un retour en Europe. Sans trop tarder.

Cela ne doit pas être un aboutissement. Juste une étape. Le Stade Rennais ne peut pas se contenter de cette aventure européenne, terminée en huitièmes de finale de la Ligue Europa par une sévère claque face à Arsenal (3-0). Le club breton a certes vécu une expérience européenne enrichissante. La première digne de ce nom dans son histoire. Mais le plus dur commence maintenant. Il doit y avoir une suite. Cette campagne ne doit être que la première pierre du projet rennais. L’idée, c'est qu’à partir de maintenant, les Bretons ne partent plus de zéro.

Durant cette aventure sur le Vieux Continent, Rennes a signé son acte de naissance en Europe. Ce n'est pas trop fort de le dire. Bien sûr, les Bretons n'ont atteint que les huitièmes de finale. Et pas de la Ligue des champions, juste de la Ligue Europa. On est loin d'une épopée. Mais il faut se souvenir du contexte breton : les Rouge et Noir décevaient à chaque fois qu'ils parvenaient à arracher un ticket européen.

Or cette Ligue Europa 2018-2019 a offert quelques matches marquants comme cette victoire à l'aller face à Arsenal (un succès "historique" pour un club français dans l'Hexagone a rappelé Olivier Letang) ou ce succès sur la pelouse du Betis Séville au tour précédent, alors qu'on ne donnait pas cher de la peau des Rennais en terre andalouse. L’engouement populaire séduisant, qui a démontré à toute la France que le Stade Rennais possédait un vrai public, va dans le même sens.

Rennes après la victoire face à Arsenal

Rennes après la victoire face à ArsenalGetty Images

Le Stade Rennais sait où il va

Les joueurs bretons et leur jeune entraîneur ont eux accumulé une expérience qui peut s'avérer précieuse pour poursuivre leur progression. Cette aventure sur le Vieux Contient a aussi, et peut-être surtout, validé le projet mis en place depuis quinze mois et l'arrivée d'Olivier Letang au poste de président du club. Le recrutement malin avec les signatures de Clément Grenier ou encore Hatem Ben Arfa, l'évolution d'Ismaïla Sarr et les premiers mois de Julien Stephan sur un banc professionnel imposent ainsi un constat : le club breton sait où il va. Et comment il veut y aller.

Dans les prochains mois ou années, les Rouge et Noir vont cependant devoir trouver comment faire pour garder cette dynamique et ne pas laisser retomber la ferveur entrevue ces derniers mois. "L'idée est que notre club puisse participer régulièrement à une compétition européenne. Il y a une équipe, un club et des supporters…", a avoué l'ambitieux Létang. Le plus vite possible serait le mieux.

Ça tombe bien. Demi-finaliste de la Coupe de France mais aussi huitième de L1, le Stade Rennais a encore des choses à jouer dans cette fin de saison. Il pourrait même vite retrouver l'Europe. Mais cela passe déjà par le fait de ne pas accuser le coup pour réaliser une fin d'exercice digne de ce nom. Et ne pas retomber dans certains travers du passé. Pour ne pas prendre le risque de tout balayer et ainsi continuer à bâtir sur cette première pierre posée, qui est loin d'être anodine pour un club comme le Stade Rennais.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0