Getty Images

Les promus à la fête, Lille et Saint-Etienne bien lancés

Les promus à la fête, Lille et Saint-Etienne bien lancés
Par Eurosport

Le 11/08/2018 à 21:57Mis à jour Le 11/08/2018 à 23:06

LIGUE 1 – Pour son retour dans l'élite, Nîmes, à dix, a effacé deux buts de retard pour s'imposer à Angers (3-4), lors de la première journée. Autre promu, Reims a battu Nice (0-1). Lille, Saint-Etienne et Dijon ont aussi réussi leur entrée en matière. Séduisant, le LOSC a renversé Rennes (3-1) alors que les Verts ont fait tomber Guingamp (2-1) et que Dijon a battu Montpellier (1-2).

Angers - Nîmes : 3-4

Quel retour en L1 ! Nîmes a bluffé son monde pour fêter ses retrouvailles avec l'élite. Le promu, qui avait bien débuté en ouvrant vite le score grâce à Sada Thioub (0-1,5e), a pourtant été mené de deux buts après des réalisations de Pierrick Capelle (1-1, 33e), d'Angelo Fulgini (2-1, 52e) et d'Ismaël Traoré (3-1, 56e). Et les Crocodiles ont même fini à 10 après le deuxième jaune de Florian Miguel (79e). Mais ils ont trouvé les ressources pour renverser le SCO avec deux buts incroyables dans les cinq dernières minutes. Après la réduction du score de Clément Depres (3-2, 77e), Renaud Ripart a d'abord égalisé (3-3 à la 86e). C'était déjà énorme. Mais ce n'était pas suffisant pour ces Crocos. Clément Depres a ensuite offert la victoire aux siens en signant un doublé (3-4, 88e). Quel retour !

Ce qu'on en retient : Quelles retrouvailles avec la L1 pour les Crocodiles !

Lille - Rennes : 3-1

Et pourtant, Rennes avait réussi à ouvrir le score contre le cours du jeu, grâce à un beau but de sa recrue Clément Grenier (0-1, 43e). Mais les Rennais ont manqué de jus après des semaines de pré-saison marquées par un gros travail foncier. Et ils sont fait punir par une équipe du LOSC convaincante. Bien en place, la formation lilloise a maîtrisé son sujet et rendu une belle copie collective. Dans le sillage d'un excellent Nicolas Pépé - auteur du deuxième but (2-1, 54e) -, les Dogues ont fait la différence grâce à leur trio offensif : Lebo Mothiba (1-1, 45e) et Jonathan Bamba (3-1, 68e) ayant aussi trouvé le chemin des filets.

Ce qu'on en retient : Le collectif et la force de frappe de Lille.

Saint-Etienne - Guingamp : 2-1

En plus d'être séduisant, le match entre Saint-Etienne et Guingamp a offert deux petits événements : un but somptueux de Wahbi Kharzi, auteur d'une volée en angle fermée sublime pour son premier match de L1 avec les Verts (1-0, 45e), mais aussi (surtout ?) un but de Loïs Diony en seconde période, le tout premier sous le maillot stéphanois depuis son arrivée à l'été 2017. Muet sa demie saison chez les Verts, l'ancien Dijonais a enfin débloqué son compteur et a donné l'avantage aux siens de la tête (2-1, 80e). Avant cela, Marcus Thuram avait égalisé sur penalty (1-1, 56e) et donné un peu d'espoir aux Bretons. En vain.

Ce que l'on en retient : si Diony demeure aussi important dans le système de Gasset, l'ASSE va pouvoir viser haut.

Wahbi Khazri avec Saint-Etienne, 2018

Wahbi Khazri avec Saint-Etienne, 2018Getty Images

Montpellier - Dijon : 1-2

Le raté de Wesley Saïd restera peut-être un épiphénomène. Alors que le score était de 1-1 à la 81e, l'attaquant dijonais a raté son penalty (arrêté par Benjamin Lecomte) et surtout un but tout fait dans la foulée. Heureusement pour le DFCO, Senou Coulibaly a joué les renards des surfaces pour offrir la victoire aux siens, sur corner, durant le temps additionnel (1-2, 90e+1). Avant cet ultime moment fort du match, Pedro Mendes avait rapidement ouvert le score, grâce entre autre à une remise d'Andy Delort (1-0, 5e), tandis que Julio Tavares lui avait répondu après la pause en d'une frappe placée à bout portant (1-1, 51e).

Ce que l'on en retient : le DFCO n'a pas baissé les bras, même après ce penalty raté, et c'est assurément une belle leçon.

Nice - Reims : 0-1

L'OGCN est-il déjà en danger dans ce nouvel exercice de Ligue 1 ? Samedi soir, le Gym a chuté d'entrée, à domicile, face au promu rémois. Pour la première sur un banc de Ligue 1 de Patrick Vieira, tout n'a pas été simple, bien au contraire. Les Aiglons ont concédé l'ouverture du score aux Champenois après moins de deux minutes et on ne peut pas dire que le gardien Yoan Cardinale a été exempt de tout reproche sur la jolie frappe de Moussa Doumbia (0-1, 2e). Les partenaires de Pierre Lees-Melou, qui s'est logiquement vu refuser un but pour hors-jeu, ont bien tenté de revenir mais sans jamais y parvenir. Après les départs de Lucien Favre, Alassane Pléa, Jean Michaël Seri et celui - probable - de Mario Balotelli au mercato, la saison risque d'être longue pour les Niçois.

Ce que l'on en retient : la saison vient à peine de démarrer et l'on s'inquiète déjà (beaucoup) pour les Aiglons.

Glenn CEILLIER et Jean CANESSE

0
0