Getty Images

A défaut de le sauver, il faut réintégrer le soldat Cavani

A défaut de le sauver, il faut réintégrer le soldat Cavani

Le 03/12/2019 à 23:49Mis à jour Le 04/12/2019 à 19:46

LIGUE 1 - Edinson Cavani a dégringolé dans la hiérarchie des attaquants au PSG. Le buteur uruguayen n'est aujourd'hui qu'une simple doublure. Et ça ne fait pas trop de bruit. Thomas Tuchel aurait cependant des raisons de lui redonner du temps de jeu.

Il a déjà sa place dans l'histoire du club. Et le cœur des supporters. Mais cette saison, il n'est pas traité à la hauteur de ce statut. Et ça passe presque comme une lettre à la poste. On parle bien sûr d'Edinson Cavani. Le serial-buteur uruguayen semble être devenu un simple joueur dans l'effectif du PSG. Un simple remplaçant même. Etonnamment, cette chute dans la hiérarchie ne provoque pas tant de vagues que ça. Au fil des semaines, on en parle même de moins en moins. Comme si de rien n'était.

Son temps de jeu est pourtant famélique. Depuis son retour de blessure mi-octobre, El Matador a dû se contenter de 18 minutes de temps de jeu en Ligue des champions en trois matches. Face au Real Madrid, il n'est ainsi même pas entré. Et en L1, il n'a débuté qu'une seule fois sur les quatre derniers matches. Le meilleur buteur de l'histoire du PSG avec ses 195 réalisations est clairement réduit à la portion congrue, restant dans l'ombre de Mauro Icardi.

Vidéo - Âge, contrat, blessure : Et maintenant, combien vaut Cavani ?

02:02

L'efficacité d'Icardi a détérioré sa situation

Forcément, son rendement, si régulier depuis son arrivée à Paris en 2013, en fait les frais. L'ancien attaquant de Naples et de Palerme n'a marqué que deux buts cette saison… lors des deux premières journées de L1. A une époque où Leonardo n'avait pas encore réussi à attraper Icardi dans ses filets. Mais l'arrivée de l'Argentin a tout changé. Son impressionnante efficacité surtout. Titulaire durant l'absence d'Edi, Icardi a fait parler son côté létal. Ses 10 buts en 12 rencontres le rendent même déjà incontournable.

Pendant ce temps-là, Edinson Cavani traîne son spleen sans trop montrer sa frustration. En bon soldat qu'il est même si son statut acquis lors de ses premières années à Paris en pousserait plus d'un à se montrer plus virulent publiquement. Mais voilà, tant que le buteur argentin marche sur l'eau, il sera difficile à sortir du onze. Autre souci pour Cavani : le jeu minimaliste d'Icardi ne l'oblige pas à souffler régulièrement. Et la situation de l'Uruguayen, qui arrive en fin de contrat en juin prochain et compte six ans de plus qu'Icardi, pèse aussi forcément dans la balance.

Edinson Cavani (PSG)

Edinson Cavani (PSG)Getty Images

Ne pas le perdre...

Alors, Cavani va-t-il ronger son frein pour le reste de son aventure à Paris ? Il y a des chances qu'il soit contraint de s'habituer à ce rôle plus éloigné des feux des projecteurs. Surtout que Thomas Tuchel a aussi la possibilité d'aligner Kylian Mbappé en pointe, un poste qui fait saliver l'international tricolore et où la vitesse de l'ancien Monégasque peut apporter une autre option à Paris, notamment dans un match où le champion de France aura par exemple plus d'espaces. Et cela peut permettre à Tuchel de faire jouer son prodige avec Neymar et Angel Di Maria.

Le technicien allemand n'a cependant pas intérêt à ranger Cavani définitivement au placard. L'efficacité de Cavani peut servir à tout moment dans une saison longue dont rêve le PSG. Son état d'esprit aussi. Pouvoir compter sur un joueur de cette trempe et de cette qualité n'est jamais du luxe. Alors, il serait bon de ménager son ego pour ne pas le perdre définitivement. Pas en lui offrant la place qu'il avait avant, Paris semble déjà passé à autre chose. Mais en lui donnant un peu plus d'occasion de s'illustrer. Son CV, son histoire à Paris et son profil le méritent.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0