La crise liée à la pandémie du Covid-19 est passée par là. Et si certains clubs de Premier League ont affiché une activité étonnante, tout la planète football est obligée de faire attention à ses financess. Même les géants espagnols, le FC Barcelone et le Real Madrid, se sont imposés une cure d'austérité déroutante. Leur priorité de l'été a été de vendre pour équilibrer des comptes mis à mal par des mois sans football et sans spectateur.

Forcément, la L1, déjà très dépendante de ses ventes habituellement, ne fait pas exception à la règle. Et alors que ce marché des transferts atypique a été assez calme jusqu'à début septembre, ses clubs se retrouvent même face à une urgence : ils ont 10 jours pour vendre et renflouer leurs caisses, notamment les gros : Lyon, l'OM mais aussi le PSG.

Ligue 1
Vous avez élu Memphis Depay meilleur joueur de la 8e journée de Ligue 1
27/10/2020 À 12:34

PSG : 60 millions grâce à Draxler, Kherer et Gueye ?

Cet été, Paris ne fait pas exception. Les champions de France et finalistes de la dernière Ligue des champions ont besoin de lâcher du lest. Et pas qu'un peu. L'Equipe évoque encore ce jeudi matin un montant de 60 millions d'euros à récupérer. Sans grande surprise puisque le PSG n'a pas vraiment passé la vitesse supérieure à ce niveau là depuis l'ouverture du marché. Certes, Thomas Meunier et Thiago Silva sont partis, mais ils étaient libres tout comme Adil Aouchiche et Tanguy Kouassi.

Si la perte de leur salaire n'est pas négligeable aux yeux des comptables du club, Leonardo n'a finalement trouvé preneur que pour Loïc Mbe Soh (5 millions à Nottingham Forest). Le directeur sportif parisien doit corriger le tir d'ici le 5 octobre. D'après le quotidien sportif, Leo espère notamment réussir à pousser dehors trois joueurs : Julian Draxler, Idrissa Gueye (Atlético, Manchester United) ou encore Thilo Kehrer (Bundesliga, Premier League), qui a vu Alessandro Florenzi débarquer. Mais à l'image de Draxler qui n'a pas envie de quitter Paris, ça s'annonce compliqué. Très compliqué même car les acquéreurs ne se bousculent pas pour des joueurs pas vraiment pressés de s'en aller.

Idrissa Gueye

Crédit: Getty Images

OM : En manque d'offres pour Strootman, Sanson ou encore Thauvin

Pour une fois, l'OM et le PSG ont les mêmes ambitions sur le marché. Comme Paris, l'OM doit vendre, même si la Ligue des champions est au rendez-vous et que le fair-play financier a relâché sa pression. Mais comme Paris, l'OM n'a pas réussi à le faire jusqu'ici. Et sur le site du club, le nouveau directeur général en charge du football, Pablo Longoria, a tenté de noyer le poisson ces derniers jours. "Il n’y a pas un montant de ventes parce que tu peux arriver au bilan final avec un bon business, c’est pour ça que la connexion entre le sportif et le business est fondamental, avec de bons résultats sportifs et avec le trading de joueurs. Mais on n’a pas un montant minimum à réaliser", a-t-il glissé. Cependant, lâcher quelques gros salaires et obtenir une ou deux belles ventes seraient bienvenus.

Le souci : Marseille n'a vendu personne jusqu'ici. Et surtout, les offres ne sont pas légion. Pire, elles sont presque inexistantes pour les joueurs les plus bankables (Kamara, Sanson, Thauvin…), selon L'Equipe. Et l'histoire est la même pour Kevin Strootman, dont le salaire plombe les finances du club. Pablo Longoria et Paul Aldridge ont quelques jours pour appâter le chaland. Et faire quelques miracles.

Morgan Sanson célèbre un but avec l'OM, le 22 février 2020.

Crédit: Getty Images

Lyon : 50 millions à récupérer et des dossiers au point mort, sauf un…

Contrairement au PSG et l'OM, Lyon a réussi une prouesse : vendre. Et assez bien ! Notamment grâce aux 18 millions récupérés avec Bertrand Traoré, qui ont surpris pas mal de monde. Les départs de Martin Terrier (12 millions à Rennes) ou encore d'Amine Gouiri (7 millions à Nice) ont aussi fait du bien aux comptes lyonnais. Mais pour cette première année sans Coupe d'Europe depuis des lustres, l'OL ne peut pas s'arrêter en si bon chemin. Loin de là. L'Equipe parle d'une enveloppe de 50 millions à récupérer avant la fermeture du marché.

Et s'il n'est pas exclu de voir rester finalement Memphis Depay, qui est sur les tablettes d'un Barça bien prudent à un an de la fin de son contrat, et Moussa Dembélé, deux joueurs pourraient soulager le club : Houssem Aouar et Jeff Reine-Adélaïde. Mais comme le précise L'Equipe, le premier n'a cependant pas reçu d'offres à la hauteur des envies lyonnaises (60 millions). Et si cela reste en l'état, c'est donc Rennes qui pourrait aider l'OL en s'offrant Reine-Adélaïde contre un transfert record estimé à 30 millions… Une somme bienvenue alors que les autres dossiers n'avancent pas.

Ligue 1
Lille, le juste équilibre... avec quelques doutes
24/10/2020 À 21:47
Ligue 1
Coupet en veut à Garcia : "Rudi a cherché à s'imposer sans dialoguer"
24/10/2020 À 08:39