Juninho n'est pas un habitué des sorties polémiques et sans doute ne pensait-il pas à mal en s'en prenant à Neymar, immense star au Brésil. "Au Brésil, on nous apprend à ne s'intéresser qu'à l'argent", assure le directeur sportif de l'OL dans un entretien au Guardian. Mais qui a-t-il choisi pour illustrer son propos ? Le numéro 10 du Paris Saint-Germain évidemment.

"Regardez Neymar, il est parti au PSG pour l'argent, débute Juninho. Le PSG a tout donné pour lui, tout ce qu'il voulait et maintenant il veut partir avant la fin de son contrat." L'été dernier, le Brésilien avait en effet tenté de rejoindre le FC Barcelone mais les dirigeants parisiens étaient restés fermes. Il est possible que "Ney" retente sa chance en 2020. "Il est temps de rendre ce qu'on lui a donné, de montrer de la gratitude, continue Juninho. C'est un échange. Neymar doit donner tout ce qu'il peut sur le terrain, montrer un engagement maximum, une responsabilité, du leadership".

Ligue 1
Un pacte PSG-Neymar pour un retour à Barcelone ? La presse espagnole relance le feuilleton
05/07/2020 À 06:59

Neymar and Kylian Mbappe celebrate

Crédit: Getty Images

Arrivé à l'été 2017 au PSG, Neymar a effectivement brillé à de nombreuses reprises, comme face à Dortmund en huitième de finale de Ligue des champions cette année, mais il a parfois déçu. Surtout, c'est son engagement qui a été critiqué.

Pour Juninho, Neymar n'est pas le seul "coupable". Il explique notamment que lui-même, en arrivant en Europe, avait "un plan de carrière" et souhaitait gagner de plus en plus d'argent. Avant de se remettre en question. Ce qu'il invite son compatriote à faire. "Je différencie le joueur et l'homme, nuance l'ancien milieu de l'OL. Je le pense coupable car il doit se remettre en question et grandir. Pour le moment, il fait ce qu'on lui a enseigné."

Et si Neymar avait passé un pacte secret avec le PSG ?

Ligue 1
Un spécialiste en lecture labiale brésilien confirme la version de Neymar
HIER À 11:39
Ligue 1
Paris va aller à Nice avec ses titis et Mbappé : "Le docteur a dit OK, la Ligue a dit OK"
19/09/2020 À 16:23