Eurosport

Juninho, Pogba, Atlético, équilibre : ce qu'il faut retenir de la présentation de Bruno Guimarães

Juninho, Pogba, Atlético, équilibre : ce qu'il faut retenir de la présentation de Bruno Guimarães

Le 13/02/2020 à 12:49Mis à jour Le 13/02/2020 à 13:19

LIGUE 1 - Bruno Guimarães est un Gone. Le capitaine de la sélection olympique du Brésil a été présenté jeudi matin par l'OL. Prêt à débuter dès ce week-end et pari personnel de Juninho afin de stabiliser l'entrejeu lyonnais, le Brésilien apparaît comme un renfort bienvenu pour la seconde partie de saison.

Lyon a présenté Bruno Guimarães. Arrivé en début de semaine en France après la Coupe du monde U20, le milieu de terrain brésilien, capitaine de la sélection olympique brésilienne et meilleur joueur du tournoi de qualification pouf Tokyo2020, a pris la parole au lendemain de la qualification du club rhodanien en demi-finale de la Coupe de France.

En difficulté dans le jeu, en manque d'équilibre, l'OL s'en est remis à Juninho pour trouver un joueur capable de réguler son entrejeu. Le défi s'annonce important pour l'ancien du Club Athletico Paranaense. Voici ce qu'il faut retenir de sa conférence de presse de présentation.

Il est venu grâce à Juninho

Aux manettes du dossier cet hiver, Juninho a bien été celui qui a convaincu Bruno Guimarães de s'engager à l'Olympique Lyonnais et de faire le grand saut vers l'Europe à 22 ans.

"Juninho est le responsable de mon choix. Il a appelé ma famille, mes agents. Il a été super sincère et très loyal. Il m'a présenté un beau projet de carrière, c'est ce qui a fait que j'ai décidé de venir ici", a précisé la nouvelle recrue des Gones. "Je remercie les supporters qui ont envahi mes réseaux sociaux. Je suis très heureux de cet enthousiasme", pas encore au point au niveau du français, mais déterminé à rapidement casser la barrière de la langue. Ce qui sera un paramètre essentiel de son intégration à l'OL et dans sa quête d'adaptation au championnat de France.

De son côté, le directeur sportif de Lyon a révélé qu'il suivait son compatriote depuis un moment. "J'ai connu Bruno lorsque j'étais consultant au Brésil. J'ai tout de suite été très intéressé." Jean-Michel Aulas n'a eu que des remerciements pour son DS, qu'il a décrit comme la "pierre angulaire de la négociation."

Juninho

JuninhoGetty Images

Un profil ultra-polyvalent

Alors, c'est quoi le poste Bruno Guimarães au juste ? Le natif de Rio de Janeiro se décrit comme un milieu de terrain très complet, capable de couvrir plusieurs postes dans l'entrejeu. En utilisant un jargon purement football, on traduirait ça par "milieu moderne". Son modèle se nomme d'ailleurs Paul Pogba, et le joueur de Manchester United correspond parfaitement à ce profil de milieu complet.

"J'ai une bonne possession de balle, je peux jouer dans toutes les positions au milieu, offensivement ou défensivement", a précisé le nouvel arrivant, qui a reconnu regarder pas mal de matches du championnat de France à la télévision. Utilisé dans un double pivot défensif au Club Athletico Paranaense aux côtés du capitaine Wellington, le Brésilien sait évoluer dans plusieurs systèmes, dont le 4-3-3, utilisé par Rudi Garcia.

Si Juninho est allé le chercher, c'est pour avoir plus de contrôle au milieu de terrain, un des problèmes ciblé par le directeur sportif pour expliquer la mauvaise première partie de saison des Gones. "Il va récupérer les ballons, il voit vite et avant. Il va vite, va chercher le ballon dans les pieds des défenseurs, il prend des risques. On doit être capable de sortir les ballons de derrière (…) Il va nous aider à gagner les matches."

L'idée de l'OL avec Guimarães, c'est de l'envoyer au feu assez rapidement et d'apporter de la concurrence au milieu de terrain. Le joueur a d'ailleurs annoncé qu'il était prêt à jouer dès ce week-end face à Strasbourg. "Il a beaucoup de personnalité et il est prêt physiquement. Il peut rapidement répondre aux attentes notamment avec sa personnalité", a ajouté Juninho.

Un nouvel investissement important pour Lyon

Dans la droite lignée de son été 2019, Lyon a sorti le chéquier pour s'attacher les services du natif de Rio de Janeiro. Jean-Michel Aulas a détaillé l'opération en conférence de presse : Lyon a déboursé 20 millions d'euros pour s'attacher 80% des droits du joueur. Le Club Athletico Paranaense garde 20% de participation.

Depuis l'été dernier, l'OL a donc dépensé 146 millions d'euros en transfert. Mais en comptant la vente de Lucas Tousart au Hertha Berlin, il a vendu pour 158 millions d'euros selon les chiffres du site spécialisé Transfermarkt.

Il a bien refusé l'Atlético (et Benfica)

L'arrivée de Bruno Guimarães à Lyon n'a pas été de tout repos, la faute aux incessantes rumeurs entourant le Brésilien. Le milieu de terrain a bien été approché par l'Atlético de Madrid cet hiver. Mais il l'a confirmé de vive voix : son intention était de signer à l'Olympique Lyonnais et pas ailleurs. "J'ai un passeport espagnol, j'aurais pu choisir la Liga. Il y avait l'Atlético, Benfica, je les remercie de m'avoir approché mais je me sens déjà à la maison en ayant choisi Lyon."

Aulas l'a confirmé, la venue du joueur a été complexe. 'C'est une affaire compliquée parce qu'il s'agit d'un futur très grand joueur. C'est déjà l'un des meilleurs jeunes brésiliens. C'était une opération importante pour l'OL parce que c'est lui qu'on avait ciblé en priorité. On avait décidé de faire le maximum sur le mercato d'hiver, je crois que ça a été le cas. Il faut une structure économique forte, c'est le cas de l'OL. Pour moi, pour être bon sur le plan sportif, il faut être bon sur le plan économique."

Vidéo - Juninho : "On a récupéré la relation avec nos supporters"

02:18
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313