Getty Images

Le petit Verratti a bien grandi

Le petit Verratti a bien grandi

Le 18/10/2019 à 19:16

LIGUE 1 - Marco Verratti est à l'âge de raison. À 26 ans, l'Italien a une influence grandissante sur le PSG. Sur le terrain, où il est bien entouré et mieux préparé physiquement pour exprimer ses qualités. Mais pas seulement.

Quelque part, il restera toujours le même. Marco Verratti n'a pas fondamentalement changé depuis ses premiers pas sous le maillot parisien. Il n'avait que 18 ans mais l'Italien se démarquait déjà. Il avait ce style différent, cette technique soyeuse, cette vista qui déclenche les murmures d'admiration dans les stades. Et cette tendance agaçante à contester chaque décision arbitrale qui lui a valu tant d'avertissements. Il en est déjà à quatre cartons jaunes en huit matches de Ligue 1 cette saison. C'est dans ses standards. Verratti est toujours Verratti. À quelques détails près.

Vidéo - PSG - Verratti : "Je me sens plus important pour l'équipe"

00:51

À 26 ans, l'Italien est un jeune doyen. Il est le joueur le plus ancien au PSG derrière Thiago Silva, recruté quelques jours avant lui lors du mercato d'été 2012. Verratti a toujours été l'un des chouchous du Parc des Princes. Son ancienneté au club, surtout au regard des convoitises dont il a pu faire l'objet, a encore renforcé l'affection du public parisien a son égard. C'est une icône, un joueur auquel les supporters s'identifient facilement. Un statut que Verratti a bâti au fil des ans. Il lui donne une responsabilité importante aujourd'hui.

"Capitaine" en club, capitaine en sélection

Le milieu parisien a toujours été un leader sur le terrain. Mais surtout un leader technique. Son impact monumental sur le PSG semblait s'arrêter au jeu et au terrain par le passé. L'impression qu'elle est plus large aujourd'hui est assez nette. Verratti fait partie des cinq "capitaines" du vestiaire de Thomas Tuchel, avec Thiago Silva, Marquinhos, Edinson Cavani et Kylian Mbappé. Il est impliqué sur des décisions majeures qui concernent l'ensemble du groupe. Sur le terrain comme en dehors. Ce qui en dit déjà assez long sur son influence au sein du club.

Marco Verratti, capitaine de l'Italie face au Liechtenstein

Marco Verratti, capitaine de l'Italie face au LiechtensteinGetty Images

Cette prise de responsabilité a trouvé son écho en équipe nationale. Où Verratti incarnait malgré lui la période très difficile de la sélection transalpine avant de symboliser son renouveau aujourd'hui. Il a pris les clés du jeu de la Squadra Azzurra après avoir longtemps peiné à y afficher le même rendement qu'au PSG. Il enchaîne désormais les performances de haut niveau avec régularité. Et il a été nommé capitaine par le sélectionneur Roberto Mancini pour le match au Liechtenstein mardi (0-5). Verratti a endossé ce costume de leader qui faisait si cruellement défaut à l'Italie. Et il lui va bien.

Le physique suit enfin

Verratti a su se conditionner pour assumer davantage de responsabilités, en club comme en sélection. Pour l'Italien, cela passait aussi par une préparation plus poussée. Son corps l'a parfois lâché par le passé, notamment son problème récurrent de pubalgie. C'est beaucoup moins le cas cette année. S'il a été écarté des terrains durant trois semaines l'hiver dernier en raison d'une blessure à une cheville, Verratti n'a pas eu de pépins physiques par la suite. Il avait rarement connu une période aussi longue sans la moindre blessure depuis qu'il est à Paris.

L'Italien semble ainsi avoir été plus précautionneux dans sa préparation physique. Il est notamment apparu très affûté au retour de la trêve estivale. Il n'a pas tardé à trouver son rythme et cela s'est traduit dans les statistiques. Il a joué huit matches sur onze dans leur intégralité. Il avait signé une entrée en jeu déterminante dans la victoire à Lyon (0-1). Et sa seule absence, lors de la défaite face à Reims (0-2), n'était pas passée inaperçue. Avec 910 minutes de temps de jeu toutes compétitions confondues, Verratti est le joueur le plus utilisé par Thomas Tuchel depuis le début de la saison.

Les joueurs les plus utilisés au PSG cette saison (toutes compétitions confondues)

Marco Verratti 910 minutes
Juan Bernat 873 minutes
Thiago Silva 860 minutes
Pablo Sarabia 824 minutes
Marquinhos 802 minutes

Mieux entouré pour s'exprimer

Sur ses sept années au club, le phénomène est suffisamment rare pour être souligné. Il est encore plus remarquable en ajoutant les trois matches en intégralité disputés par Verratti en sélection depuis la reprise. Mais aussi par rapport au mercato qui a vu le PSG renforcer considérablement son entrejeu. Tuchel dispose désormais d'un éventail de solutions dans un secteur où Verratti était quasiment le seul véritable milieu récupérateur de métier la saison passée. L'entraîneur parisien est désormais en mesure d'opérer une véritable rotation au milieu. Mais Verratti reste incontournable.

Il l'est même plus que jamais. Dans l'organisation mise en plus par Thomas Tuchel, l'Italien est dans des conditions idéales pour exprimer ses qualités de récupérateur et de créateur. Avec Idrissa Gueye et Marquinhos à ses côtés dans l'entrejeu, Verratti bénéficie d'une couverture qui lui offre plus de liberté dans l'animation offensive du jeu parisien. Il est aussi mieux entouré pour harceler le porteur du ballon dans les phases de pressing, un domaine où il excelle. Son influence sur le jeu du PSG n'en est que plus forte. Une tendance qui ne s'arrête donc pas qu'au terrain.

Vidéo - Verratti : ''Gueye ? Nous avions besoin d'un joueur comme lui''

01:21
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0