Getty Images

Reims s'offre le scalp d'un LOSC inquiétant

Reims s'offre le scalp d'un LOSC inquiétant

Le 01/09/2019 à 16:52Mis à jour Le 01/09/2019 à 17:37

LIGUE 1 – Le Stade de Reims a remporté une belle victoire à domicile face à une équipe lilloise apathique (2-0). Sur penalty, Moussa Doumbia a ouvert le score à la 73e avant que Rémi Oudin donne plus d'ampleur au score en fin de match (90+1). Grâce à ce succès, les Rémois grimpe à la sixième place de L1 tandis que le LOSC reste planté à la 9e place et voit le podium s'éloigner.

Lille a manqué d’inspiration. Le LOSC concède sa deuxième défaite de la saison sur la pelouse du Stade de Reims, pour le compte de la 4e journée de Ligue 1. Les hommes de Christophe Galtier, réduits à 10 après l’expulsion de Yacizi (53e), ont manqué de solutions offensives face à une défense rémoise compacte et bien en place. Les Dogues pointent provisoirement au 9e rang du championnat de France, avec six petits points au compteur après quatre matches disputés.

Rien ne semblait fonctionner pour Lille cet après-midi. Et, si l’on a cru à une possible remontée au score des Dogues en fin de rencontre, Rajkovic a rapidement calmé les ardeurs nordistes, repoussant un penalty mal frappé par Bamba (90+3e). Il faut dire qu’en face, le Stade de Reims ne s’est pas caché face au second du dernier championnat de France. Bien au contraire.

Les hommes de David Guion, solides défensivement, ont résisté toute la rencontre aux timides assauts lillois. Mais, faisant bien plus que de simplement repousser le danger, Reims est parvenu à se créer des occasions, se montrant plus dangereux offensivement que son adversaire. Si Mike Maignan a souvent pu retarder l’échéance, le gardien français n’a rien pu faire face au penalty bien frappé de Doumbia (73e, 1-0) et au coup-franc de Rémi Oudin en fin de rencontre (90e, 2-0).

Un LOSC inoffensif

Une prestation très fade du LOSC dans l’ensemble, dont la dernière victoire en Ligue 1 sur la pelouse de Reims remonte au 20 août 1966. A l’image d’un Renato Sanches parfois brouillon pour sa grande première, les Dogues ont multiplié les pertes de balle dans l’entrejeu, offrant de nombreuses situations de contre aux Rémois.

Offensivement, le co-meilleur buteur de Ligue 1 Victor Osimhen (4 buts) s’est procuré trop peu d’occasions, avec seulement deux tirs dont un seul cadré à son actif. Une faillite offensive globale, à l’image d’un Yazici auteur d’une piètre prestation (18,2% duels gagnés), avant son expulsion (52e) qui n’a pas aidée les Lillois dans leur quête offensive. Le club nordiste voyage mal en ce début de saison et n’a toujours pas pris le moindre point à l’extérieur. La trêve internationale arrive au meilleur des moments pour les coéquipiers de Jonathan Ikoné.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0