Football
Ligue 1

Rien ne va plus à Bordeaux : Paulo Sousa veut partir, les Girondins "prennent acte"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Paulo Sousa et Bordeaux ont loupé le coche à Reims

Crédit: Getty Images

ParSasha Beckermann
02/07/2020 à 21:48 | Mis à jour 02/07/2020 à 21:49

LIGUE 1 - Selon les informations de nos confrères de RMC Sport, confirmées par l'AFP, Paulo Sousa a décidé de quitter les Girondins de Bordeaux. Dans la soirée, le club au scapulaire a annoncé "prendre acte" de cette volonté.

L'été promet d'être agité du côté des Girondins de Bordeaux et cette information ne devrait pas faire redescendre les tensions entre la direction et les supporters du club. L'AFP, qui cite une source proche du club et confirme une information de RMC Sport, révèle que Paulo Sousa, à la tête de l'équipe depuis mars 2019, a décidé de quitter le club. Le Portugais a annoncé jeudi aux joueurs cadres de son vestiaire son départ. Il leur aurait expliqué être "trop fatigué par les difficultés du projet et par le changement de cap du projet", selon RMC. Ajoutez à celà des relations presque inexistantes avec Frédéric Longuépée, le président du club... : "Les deux hommes ne se parlaient pratiquement pas", précise la radio.

Ligue 1

Ils sont dans l'ombre mais font vivre les clubs : Dias, bienfaitrice et atout mercato de l'OL

IL Y A 16 HEURES

Dans la soirée, les Girondins ont confirmé la nouvelle dans un communiqué rapporté par L'Equipe. "Nous prenons acte de la décision de monsieur Paulo Sousa de quitter le Club alors que notre contrat nous lie encore pour deux ans (2022). Nous regrettons cette décision de même que la manière dont son annonce a été faite et examinons les suites que le club y donnera", peut-on y lire.

Le bilan de l'ancien double lauréat de la Ligue des champions à la tête des Girondins n'est guère flatteur. En 42 matches dirigés, il n'a connu que 13 fois la victoire, pour 12 nuls et 17 défaites et son équipe était classée 12e début mars à l'arrêt de la compétition pour cause de pandémie. Le technicien âgé de 49 ans, qui a dirigé la séance d'entraînement jeudi matin au Haillan, avait d'ailleurs déjà déclaré dans le courant de la saison se poser des questions sur la gouvernance du club, géré par le fonds américain King Street.

Une annonce qui fait ressurgir de plus belle la crise qui couve au Haillan

Ce départ va ajouter encore un peu plus d'incertitudes autour de Bordeaux, dont la gestion par King Street est de plus en plus remise en cause par tous les groupes de supporters, mais aussi par la mairie bordelaise. Le groupe américain doit également faire face à la défiance des supporters envers Frédéric Longuépée, qui a vécu un confinement compliqué après les révélations des Ultramarines sur certaines pratiques du club.

Bordeaux doit aussi gérer un déficit très important, et le passage devant la DNCG - dont rien n'a fuité - aurait dû permettre d'en savoir un peu plus sur l'avenir du club. Or, King Street a gelé tout mouvement financier jusqu'au début du mois de juillet. Plusieurs repreneurs se seraient manifestés auprès de la mairie. Le fonds américain ne s'est jamais déclaré vendeur du club, alors que le nouveau maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, attend de rencontrer l'un des représentants de King Street.

(Avec AFP)

Ligue 1

L'ASSE porte plainte après des "actes inappropriés" au sein de son centre de formation

02/08/2020 À 06:30
Ligue 1

Strasbourg également touché par le Covid-19 : cinq cas détéctés au sein de l'effectif professionnel

31/07/2020 À 17:55
Dans le même sujet
FootballLigue 1
Partager avec
Copier
Partager cet article